4

4

samedi 8 décembre 2018

955-EMILE MESSY (1835-1890), JOSEPH MESSY (1855-1910) ET ANNE MESSY (1857-1922), PHOTOGRAPHES




- MESSY Émile (1834-1890), Cannes, Villa Eden, recto, vers 1865-1868 (?),
titre manuscrit "Villa Eden Cannes -",
tirage albuminé de 9,7x5,4 cm, sur carton de 10,5x6,6 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Cannes, Villa Eden, recto, vers 1865-1868 (?),
armoiries du gouvernement britannique suivies de
"PHOTOGRAPHIE - EMILE MESSY - 38, Rue du Port, 38,
Entrée Rue Grande, 3 - CANNES",
carton de 10,5x6,6 cm, Collection personnelle.




Dernière mise à jour de cet article : 01/12/2019


Emile Louis Messy (1835-1890) 


Emile Louis Messy est le fils d'Antoine Barthélémy Messy et de Thérèse Aborden (ou Abordin, mariés le 22 septembre 1827). Il est le dernier-né de la famille mais alors que ses quatre sœurs sont nées et ont été baptisées à Nice (paroisse de Sainte-Réparate), Emile Louis ne semble pas être né à Nice.


Lorsque le 14 janvier 1855, il se marie à Nice avec Paolina Bermond, 16 ans (née à Nice en 1838), Emilio Luigi Messy est dit "âgé de 20 ans, né à Marseille" (date de naissance non précisée - profession non précisée - son père est décédé à cette date). "Emile Louis Messy" est né en effet lors d'un séjour de ses parents dans cette ville, le 1er avril 1835 (2ème arrondissement).

Le couple Messy va avoir huit enfants. Emilio Messy, "istitutore" et son épouse, sans profession, ont un premier enfant, Giuseppe Antonio Eduardo qui naît le 13 octobre 1855 et est baptisé le lendemain à la cathédrale Sainte-Réparate. Lors de la naissance de leur fille Anna Maria Petrollina, le 20 septembre 1857 (baptisée le 24 à Sainte-Réparate), Emilio est dit cette fois "professore" (et son épouse, marchande) comme lors de la naissance de Francesco Siricio le 28 octobre 1860 (baptisé le 31 à Sainte-Réparate ; son épouse est dite sans profession).

Le nom d'Emile Messy apparaît dans l'annuaire niçois de 1862 parmi les "Tailleurs (Marchands)", "Messy Emile, boulevard du Pont-Neuf, 18", et disparaît des annuaires des deux années suivantes (1863 et 1864). 

J'ignore auprès de qui Emile Messy s'est formé à la photographie au début des années 1860 mais il est signalé comme "photographe" dés 1864. Un avis du Journal de Monaco, publié le 5 mai 1864, informe en effet que "M. Emile Messy, photographe de Nice, depuis huit jours à Monaco, y passera encore la semaine prochaine afin de satisfaire aux nombreuses demandes qu'il a reçues".

Emile Messy est signalé comme photographe en 1864, à Nice, rue du Temple, coin gauche de l’avenue du Prince Impérial, maison Donati (De Carli, Conseiller du touriste à Nice et ses environs, 1864-1865 ; voir sur Gallica) puis, dans l'annuaire niçois de 1865, au Théâtre Impérial.

Il est ensuite cité comme "photographe" au n° 5 rue Saint-Michel (résidence avec sa mère, son épouse et ses trois enfants), lors du recensement de population de la Ville de Nice effectué en 1866, et dit âgé de 31 ans.
Le 18 octobre 1867, le couple a un nouvel enfant, Louis, qui naît au 2, rue Paradis mais décède malheureusement la nuit suivante.

La Revue de Cannes (de novembre 1865 à avril 1867) et Les Échos de Nice (saisons d’hiver 1865-1866 et 1867-1868) publient de 1865 à 1868 de nombreuses publicités le concernant : 
« Photographie - Émile Messy - à Nice - rue Paradis, 2 et rue Masséna, 13, au fond du jardin - à Cannes, rue Grande, 3 », le numéro des Echos de Nice du 7 octobre 1865 précisant l'ouverture récente de son atelier cannois. 

Dès 1865, Emile Messy place en tête de ses adresses, les armoiries britanniques.

Son atelier cannois occupe donc tout d'abord le "38, rue du Port, 38 - Entrée rue Grande, 3" (1865-1868 ?) puis "Rue Bivouac Napoléon N° 5bis" (1869-1870 ?). 

La date de fermeture de la succursale cannoise est la conséquence de l'emprisonnement d'Emile Messy pendant un an à Grasse, à partir du printemps 1870 (voir la Revue de Cannes du 24 avril 1870 p 2 et du 12 mai 1870 p 2 : lien 1 - lien 2).



- Revue de Cannes, articles du 24 avril et du 12 mai 1870 (p 2), Archives Municipales de Cannes.




Un carton-photo (vers 1870 ?) porte au revers, "Photographie Emile Messy - Rue Bivouac Napoléon 5 bis - Cannes", avec la mention manuscrite, "Poullan Successeur". Il est donc possible que Jean Baptiste Emile Poullan, peintre et photographe, qui possède alors un atelier à Nice au 4, Jardin Public, ait succédé à Cannes à Emile Messy.

Le 2 août 1870, naît Joseph Albert, fils d'Emile Messy, au 2, rue Paradis (Nice) mais le 10 octobre 1871, son fils Louis naît rue Saint-Michel, maison Tiranty.

Les annuaires niçois de 1866 à 1871 mentionnent pour leur part l'adresse du n° 2, rue Paradis (liste professionnelle et/ou liste des habitants), rue Chauvain, en 1872 (liste des habitants) puis le n° 2, rue Saint-Michel, en 1873 (liste des habitants).

Fin 1871-début 1872, Emile Messy semble céder, en effet, son affaire niçoise du 2, rue Paradis, à Honoré Bonnet. 

Le couple Messy a encore deux enfants, André Joseph qui naît le 27 avril 1874 au 11, rue Gubernatis et Eugénie Louise, le 25 octobre 1876 au 12, rue Gubernatis. Lors de ces deux naissances, Emile Messy est toujours qualifié de "photographe".

S'il disparaît dès 1874 des annuaires niçois, Émile Messy est cependant cité dans le recensement de la Ville de Nice de 1876 (âgé de 42 ans), résidant avec sa famille, et notamment son fils Joseph (21 ans) et sa fille Anna (19 ans), au 3, rue Gubernatis puis dans celui de 1881 (âgé de 47 ans), avec sa femme et cinq de ses enfants au 10, rue Gubernatis. Son nom réapparaît dans l'annuaire niçois de 1884, au 12, rue Gubernatis (résidence). 

Emile Messy quitte Nice pour Paris vers 1884-1885. Il y décède avant le 11 juillet 1895, comme précisé à cette date dans l'acte de mariage niçois de sa fille Anne Marie Pétrolline. 

"Emile Louis Messy, 54 ans, employé, né à Marseille, domicilié rue Chappe, 18" est en effet décédé le 7 janvier 1890 à Paris (18ème arrondissement).



- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de femme, recto, vers 1863-1864,
"E. Messy.",
tirage albuminé de 8,7x5,3 cm sur un carton de 9,8x6 cm, Collection personnelle.



- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de femme, verso, vers 1863-1864,
"Emile Messy - Photographe - Rue du Temple coin gauche -
de l'avenue du Prince Impérial - Maison Donati - Nice",
carton de 9,8x6 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de deux hommes, recto, vers 1865 (?),
"E. MESSY, PHOT.",
tirage albuminé de 8,5x5,3 cm sur un carton de 10x5,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de deux hommes, verso, vers 1865 (?),
"EMILE MESSY - PHOTOGRAPHE - Rue Paradis, 2. - ET - Rue Massena, 13. - AU FOND DU JARDIN - NICE",
carton de 10x5,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de famille, recto, vers 1865-1869,
"E. Messy Phot.",
tirage albuminé de 8,7x5,4 cm sur un carton de 9,7x6,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de famille, verso, vers 1865-1869,
armoiries du gouvernement britannique suivies de "Photographie - Emile Messy - 
Rue Paradis, 2. - Rue Masséna, 13. - au fond du jardin, - Nice -- 
Rue Grande, 3. - au fond du jardin -- Cannes", 
carton de 9,7x6,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait d'enfant, recto, vers 1865-1869,
"E. Messy Phot.",
tirage albuminé de 8,7x5,5 cm sur un carton de 10,6x6,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait d'enfant, verso, vers 1865-1869,
armoiries du gouvernement britannique suivies de "Photographie - Emile Messy - 
Rue Paradis, 2. - Rue Masséna, 13. - au fond du jardin, - Nice -- 
Rue Grande, 3. - au fond du jardin -- Cannes", 
carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de femme, recto, vers 1870 (?),
"E. Messy Phot."
tirage albuminé de 8,6x5,5 cm, sur carton de 10,1x6,2 cm, Collection personnelle.


- MESSY Émile (1834-1890), Portrait de femme, verso, vers 1870 (?),
armoiries du gouvernement britannique suivies de "Photographie - Emile Messy - Rue Bivouac Napoléon N° 5 bis - Cannes",
inscription manuscrite, "Poullan Successeur", carton de 10,1x6,2 cm, Collection personnelle.




Joseph Antoine Edouard Messy (1855-1910) 


Joseph Antoine Edouard est le fils aîné d'Emile Louis Messy. Il est né à Nice, le 16 octobre 1855 et s'est, par la suite, formé à la photographie auprès de son père.

A l'âge adulte, il ne peut reprendre l'atelier paternel du fait que ce dernier a été cédé vers 1871 mais il travaille peut-être avec Joseph Silli dont il prend la succession à l'âge de 25 ans, vers 1880, au n° 13, quai Saint-Jean-Baptiste (Maison du Grand Hôtel de la Paix)

Le 29 novembre 1881, Joseph Antoine Edouard Messy, 26 ans, épouse à Monaco, Jenny Clémence Chompret, 26 ans (née à Paris le 22 décembre 1854). Le photographe Joseph Silli est l'un des témoins de son mariage.

En mars 1883, la déclaration de naissance de sa fille Caroline Pauline Emilie a pour témoins les photographes François Randrup (34 ans) et François Bono (42 ans)

En 1884, Joseph Messy s'installe dans l'ancien local (atelier et résidence) de Joseph Ambrosetti, au n° 41, avenue de Beaulieu, Villa Ambrosetti (annuaires de 1885 à 1889). C'est là que naît sa fille Paule Louise Clémence le 6 septembre 1885. Le numéro de la Villa de l'avenue Beaulieu devient par la suite le n° 31 (annuaires de 1890 à 1900) puis le n° 51 (annuaires de 1900 à 1908). 




- Publicité parue dans Nice Artistique et Industriel en 1885 et 1886 (voir sur Gallica).



Certaines photographies portent au verso la mention "Photographie - Messy-Ferret - Fréjus et Saint-Raphaël". Elles révèlent que des succursales ont été ouvertes dans le Var par Joseph Messy et Louis Ferret. Ce dernier est malade dès 1877-1878 et décède en 1881, ce qui laisse penser que ces succursales datent des années 1875-1877. L'une des photos conservées est cependant datée de 1881.

Lors de la reprise de l'affaire de Joseph Silli, il imprime au recto des cartons réutilisés de son prédécesseur un timbre sec portant "Messy Fils Successeur". Les annuaires de 1883 (Collection privée Didier Gayraud) et de 1884 portent, "Messy, fils" et celui de 1885, Messy, Emile, fils" (adresse professionnelle) et " Messy, J., fils" (adresse des habitants). Dès 1886, les annuaires portent, "Messy, J.-A." (Joseph-Antoine) et dès 1896, "Messy, J.".

Les cartons niçois de Joseph Messy portent au revers, sous les trois blasons de Russie, Suède et Bavière (du photographe Silli), "Ancienne Maison Silli - Messy Successeur - Nice", ses différentes adresses, et à partir de 1884, "Membre du Jury de l'Exposition Internationale de Nice" (cartons photos ; publicité de 1891).

Au début des années 1880 (vers 1880-1884 - alors que son adresse niçoise affiche encore le 13, quai Saint-Jean-Baptiste), il ouvre une succursale à Cauterets (Hautes-Pyrénées) au 4, rue de Belfort jusque vers 1893 (un carton daté de 1892) puis avenue du Mamelon Vert (un carton daté de janvier 1894, de juillet 1898, de juillet 1908) pour la saison d'été (de juillet à septembre). 

Il semble créer également une succursale à Cannes, à la fin des années 1890 ou au tout début des années 1900, "Messy - Villa Bernard - Cannes - Bd de la Croisette" (une photographie est notamment conservée aux Archives Municipales de Cannes, cote 14Fi286 - voir ici).

Joseph Messy est cité avec sa femme Clémence puis leurs enfants dans les recensements successifs de la Ville de Nice, en 1881 (11, quai Saint-Jean-Baptiste), 1891 (30, avenue de Beaulieu), 1896 et 1901 (31, avenue de Beaulieu). 
Un employé est logé chez lui ; il s'agit de Marius Blanc, français, 33 ans, en 1891 puis de François Grosso, français, 26 ans, en 1901.

Joseph Messy conserve ses ateliers de Nice et Cauterets jusqu'en 1908, date à laquelle (malade ?) il les cède à Joseph Zanetti. 

Joseph Messy, "photographe" décède à Nice, au 10 rue Michel-Ange, le 26 juillet 1910, à l'âge de 54 ans et 9 mois.



- MESSY Joseph (1855-1910) & FERRET Louis (1840-1881), Deux frères en uniforme, vers 1881,
tirage albuminé de 9,1x5,3 sur carton de 10,5x6,1, Collection personnelle.


- MESSY Joseph (1855-1910) & FERRET Louis (1840-1881), Deux frères en uniforme, vers 1881,
"PHOTOGRAPHIE - MESSY-FERRET - FRÉJUS - ET - Saint-Raphaël",
texte manuscrit, "Louis et Emile à leur tante - Décembre 1881",
carton de 10,5x6,1, Collection personnelle.


- MESSY Joseph (1855-1910) & FERRET Louis (1840-1883), Deux frères en uniforme, vers 1881 (?),
tirage albuminé de 9,1x5,3 sur carton de 10,5x6,1, Collection personnelle.


 - MESSY Joseph (1855-1910) & FERRET Louis (1840-1881), Portrait de fillette, vers 1881 (?),
"PHOTOGRAPHIE - MESSY-FERRET - FRÉJUS - ET - Saint-Raphaël"
tirage albuminé de 9,1x5,3 sur carton de 10,5x6,1, Collection personnelle.


- MESSY Joseph (1855-1910), Portrait de famille, recto, vers 1884-1889,
"Messy -- blason de Russie - Russie - - Nice & - Cauterets",
tirage albuminé de 14,3x9,8 cm sur carton de 15,8x10,3 cm, Collection personnelle.


- MESSY Joseph (1855-1910), Portrait de famille, verso, vers 1884-1889,
sous les blasons de Suède, Russie et Bavière, "Suède - Russie - Bavière -
Ancienne Maison Silli - signature oblique brun rouge Messy - Successeur -
Membre de l'Exposition Intle - De Nice - Villa Ambrosetti - 41, Avenue Beaulieu -
Nice - Maison A Cauterets 4, rue de Belfort -Ouverte du 1er Juillet au 1er Septembre",
carton de 15,8x10,3 cm, Collection personnelle.





Anne Marie Pétrolline Messy (1857-1922)

Anne Marie Pétrolline Messy est née à Nice le 20 septembre 1857. Elle est la fille d'Emile Louis Messy et la sœur de Joseph Messy qui seront photographes (étudiés ci-dessus).

Il est probable qu'elle ait été formée à la photographie par son père.

A 27 ans, elle reste sur Nice quand ses parents quittent la ville pour Paris (vers 1884-1885) et vit avec son frère Joseph (son épouse et ses enfants) au, 30 avenue de Beaulieu (recensement de la Ville de Nice de 1891. Si Anne est signalée "sans profession" dans ce recensement, il est cependant fort probable qu'elle travaille à l'atelier avec son frère.

Le 11 juillet 1895, à l'âge de 37 ans, elle est pour la première fois qualifiée de "photographe", lorsqu'elle se marie avec Guillaume Victor Thiel, "33 ans, photographe" (né à Galatz, Roumanie le 9 janvier 1962).

Elle est toujours qualifiée de "photographe" (comme son mari) à la naissance de ses deux enfants, Paul Pierre Frédéric René Thiel, le 8 janvier 1897 (décédé à 6 mois le 12 juillet 1897) et Marie Louise Thiel, le 22 juin 1902. 

Elle décédera à Nice le 29 novembre 1922, à l'âge de 65 ans.

[La fille d'Anne Marie Pétrolline Messy et de Guillaume Victor Thiel, Marie Louise Thiel (née à Nice le 22 juin 1902) sera également "photographe", comme il est signalé lors de son premier mariage à 20 ans, le 9 avril 1923, avec Joseph Lazare Félix Ricci, employé de commerce (né à Nice le 20 août 1894) puis (après veuvage) lors de son second mariage à 26 ans, le 3 janvier 1929, avec Charles Auguste Laugier, "photographe" lui-aussi (né à Monaco le 1er mars 1897)].