4

4

mardi 2 mars 2021

1180-BAC-SPÉ : ANALYSE MÉTHODIQUE D'UN CORPUS D'OEUVRE ET RÉFLEXION SUR CERTAINS ASPECTS DE LA CRÉATION ARTISTIQUE


SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG ET LIENS DIRECTS



ANALYSE MÉTHODIQUE D'UN CORPUS D'OEUVRE ET RÉFLEXION SUR CERTAINS ASPECTS DE LA CRÉATION ARTISTIQUE


L'ÉPREUVE ÉCRITE

Texte du Bulletin Officiel

Première partie de l'écrit (traitée par tous les candidats) notée sur 12 points sur 20 : analyse méthodique d’un corpus d’œuvres et réflexion sur certains aspects de la création artistique.

Le candidat conduit une réflexion argumentée portant sur un aspect de la création artistique, induit par un corpus de 3 à 5 œuvres (reproduites en annexe) et une consigne. 

Les œuvres du corpus, dont une partie est issue des questions limitatives de Terminale, se relient principalement aux questionnements plasticiens et artistiques interdisciplinaires des programmes : Machines à dessiner, protocoles ou programmes informatiques pour générer des dessins (Tinguely, LeWitt, Molnar) - Mise en scène de l'image (Carmontelle, Kruger, Kentridge) - Du projet à la réalisation d'une œuvre monumentale (Monet, Taeuber/Arp/Van Doesburg, Huang Yong Ping).

Précisions complémentaires

La consigne peut être accompagnée d'une phrase explicative, offrant des pistes de réflexion.

L'analyse doit porter au moins sur deux des cinq œuvres du corpus.


LES SUJETS

Les sujets du Baccalauréat sont proposés en cours d'année par des professeurs de Terminale de Spécialité Arts plastiques et servent tout à la fois en métropole et dans les départements et territoires d'outremer, tant pour la session de juin que celle de septembre.

Les sujets sont liés aux questions limitatives du programme et par conséquence aux sujets de pratique artistique traités pendant l'année de Terminale. Ils permettent donc de mettre en valeur : les connaissances culturelles des candidats, leurs compétences et expériences sensibles (réflexion sur leurs propres productions et sur des œuvres d'artistes lors de visites d'exposition) et leur "capacité à analyser et situer des démarches et des processus".

Les candidats au Baccalauréat sont confrontés pendant l'année scolaire à ce type de sujet écrit (devoir à la maison, devoir en classe, Bac Blanc) et formés à une méthode d'analyse et de réflexion proposée par leur professeur.

La méthode proposée ici peut être légèrement différente mais n'est qu'un pense-bête et une proposition parmi d'autres, l'utilisation d'un vocabulaire spécifique, la qualité d'argumentation ou la précision des références évoquées étant indépendantes de leur place dans le devoir, à la condition que la pensée soit claire et le texte organisé.

Il est bien question d'une "analyse" ET d'une "réflexion", ce qui induit l'étude d'œuvres spécifiques mais également, en relation, d'une réflexion plus globale et plus ouverte.

En début d'épreuve, le candidat doit prendre le temps de découvrir les deux ensembles de sujets proposés. Il doit ensuite choisir l'un des deux, chacun étant constitué :

- d'une Première Partie constituée d'une Analyse méthodique d’un corpus d’œuvres (en annexe) et réflexion sur certains aspects de la création artistique 

- et d'une Deuxième Partie avec au choix, un Sujet A constitué d'un Commentaire critique d’un document sur l’art ou un Sujet B constitué d'une Note d’intention pour un projet d’exposition. 

Il est rappelé que le candidat ne peut pas mixer les sujets entre eux et doit donc traiter l'Analyse méthodique d’un corpus d’œuvres et réflexion sur certains aspects de la création artistique de l'ensemble choisi (Sujet 1 ou Sujet 2).


LA CONSIGNE

La "consigne" donne l'axe majeur du devoir ("question", "problématique"). Comme énoncé plus haut, elle peut être accompagnée d'une phrase évoquant des pistes de réflexion.

Le "corpus", dossier ou regroupement d'œuvres, a été constitué en fonction de cette consigne mais, bien évidemment, d'autres consignes auraient pu être énoncées en rapport à ces mêmes œuvres. Le candidat doit cependant se concentrer sur la consigne donnée (déjà large) et ne pas s'éloigner du sujet précisé par elle.

Le candidat peut cependant se saisir ou non des pistes complémentaires (une, plusieurs, toutes) contenues dans la phrase accompagnant la consigne.

Un temps d'analyse de la consigne et de la phrase d'accompagnement (vocabulaire spécifique : "processus", "représentation", "présentation", "démarche", "constituants plastiques", "matérialité", "sensible", "statut", "modes", "place", "écart", "citation", "regardeur"...) est donc nécessaire, avant de choisir le sujet puis de le traiter.


LE TRAVAIL AU BROUILLON

Le temps imparti à ce type de devoir (2h environ) ne permet pas de faire un brouillon rédigé mais juste de prendre des notes qui permettent ensuite au candidat de rédiger directement. Le travail au brouillon peut se faire dans un ordre différent de celui qui sera adopté dans le devoir.

Il semble intéressant :

- de réfléchir à la consigne, indépendamment des œuvres du corpus,

Ex : "Place et rôle du spectateur dans l'œuvre". Le spectateur peut être contemplatif (devant l'œuvre, la regardant, l'écoutant voire la sentant) ou actif dans le cadre d'une œuvre interactive ou participative (déambulation/parcours, manipulation, transformation, création ou destruction de l'œuvre, participation à une performance de l'artiste). La spécificité de chacune des œuvres (Présentation : relation matérialité/espace/spectateur) induit une place et un rôle du spectateur différents.

- de noter des œuvres hors corpus en relation à cette consigne,

- de tirer des œuvres dans et hors corpus des pistes de réflexion (exemple ci-dessus),

- de définir ensuite un plan en rapport aux pistes trouvées, 

- de choisir deux ou trois des œuvres du corpus en rapport à ces pistes, 

- et enfin de noter les spécificités de chacune des œuvres choisies (points communs et différences).


CONSEILS POUR L'ÉCRIT

Le Baccalauréat de spécialité Arts plastiques est un Baccalauréat Littéraire. Une pensée claire et un style agréable sont attendus, de même que l'utilisation d'un vocabulaire spécifique aux Arts plastiques et des références artistiques précises, "situées dans l'espace et le temps".

-Indiquer sur votre feuille de devoir le sujet choisi (1 ou 2),

-Rédiger au moins 3 pages (sur une base de 8 mots par ligne environ) en suivant un plan clair,

- Ecrire lisiblement, aérer le texte par des passages à la ligne, éviter les phrases trop longues (où le discours devient confus),

-Mettre les noms des artistes en majuscules et souligner les titres des œuvres (bons repères pour le correcteur après sa première lecture),

-Sauter quelques lignes avant de passer à la Seconde Partie de l'écrit (cela vous permettra de faire à cet emplacement des ajouts en fin d'épreuve grâce à d'éventuels renvois par astérisques).

-Se relire en fin d'épreuve et faire si nécessaire des corrections et ajouts.


PROPOSITION DE PLAN DU DEVOIR

Première partie

Rappel de la consigne. 

Présentation de l'ensemble des œuvres du corpus par ordre chronologique (coordonnées des œuvres à reformuler et à ne surtout pas paraphraser), permettant de préciser la période, le pays, voire le mouvement artistique des artistes.

- Ex : "TEAM LAB, Flowers and People, installation, 2015" peut être repris comme un environnement numérique interactif du collectif japonais TEAM LAB, formé de 400 personnes (en 2001 : informaticiens, mathématiciens, architectes, graphistes), intitulé Flowers and People, créé en 2015 (interactivité - citée dans le titre - avec une nature virtuelle).

Une partie des œuvres du corpus seront issues des artistes au programme de Terminale, ces derniers seront donc bien connus des candidats. Il y aura cependant une partie d'œuvres issues d'artistes hors programme, artistes de la période contemporaine (XIX°-XXI° siècle) ou de périodes plus anciennes (préhistorique, antique, médiévale ou moderne), la question concernant la création plastique (consigne) ayant traversé les siècles.

Annonce du plan avec les axes de réflexion (c'est un vrai plus, à condition que le plan annoncé soit respecté tout au long du devoir).

Deuxième partie

Choix et ordre des œuvres analysées.

Description et analyse comparative qui peut être accompagnée de croquis, schémas, collages de calques.

Il ne s'agit pas de comparer point par point les œuvres étudiées mais de le faire essentiellement autour de la question posée par la consigne.

Exemple dans le cadre de la consigne "Place et rôle du spectateur dans l'œuvre", plusieurs œuvres peuvent proposer leur destruction par le spectateur. Les dimensions, la matérialité et la disparition, voire le renouvellement de chaque œuvre, peut être différent  : nourriture dégustée sur place, éléments renversés, démontés, brisés ou emportés par le spectateur. Il est intéressant d'étudier les sens sollicités chez le spectateur et les états psychologiques de ce dernier, induits par la démarche de l'artiste.

Sur la "Place et rôle du spectateur dans l'œuvre", voir sur ce blog : "Souriez, vous êtes filmé !""Prière de toucher !""Prière de manger !""Prière de déambuler !""Prière de s'immerger dans la lumière, la couleur et le son !""Prière de percevoir l'invisible !""Prière d'adopter une posture, un point de vue !""Bougez, vous êtes détecté !""Prière de..."L'Exposition, "Take Me (I'm Yours), 1995/2018G.R.A.V., "Labyrinthe", 1963/2013, Museo Tamayo, MexicoRobert Morris, "Bodyspacemotionthings", 1971-2009Erwin Wurm, "One Minute Sculptures", Francfort, Städel Museum, 2014La mise en abyme du téléspectateur : Valie Export et Bill Viola.

Troisième partie

Elargissement de la réflexion

Propositions de références précises et argumentées hors corpus (si elles n'ont pas déjà été intégrées dans la partie précédente en relation aux œuvres du corpus ou si elles offrent de nouvelles pistes évoquées dans l'élargissement de la réflexion qui précède).