4

4

lundi 26 février 2018

819-ABRAMOVIC/ULAY : PERFORMANCES (1975-1988)




COLLABORATION ET CO-CRÉATION ENTRE ARTISTES : 
DUO, GROUPES, COLLECTIFS EN ARTS PLASTIQUES DU DÉBUT DES ANNÉES 1960 À NOS JOURS :
ABRAMOVIC/ULAY
MARINA ABRAMOVIC ARTISTE SERBE NÉE LE 30 NOVEMBRE 1946) & ULAY ARTISTE ALLEMAND (NÉ LE 30 NOVEMBRE 1943)


VOIR LA VIDÉO INTÉGRALE DE LOUISIANA CHANNEL (31 MN, 2016),
THE STORY OF MARINA ABRAMOVIC & ULAY
GIF MONTRANT :
RELATION IN SPACE, 58 MN, 1976, BIENNALE DE VENISE ;
LIGHT/DARK, 20 MN, 1979, COLOGNE ;
REST/ENERGY, 4 MN, 1980, RTB STUDIO, LIEGE.


VOIR LA VIDÉO (6 MN 25, 2013) DE NICOLA FLINT 
MARINA & ULAY ARCHIVAL
MONTRANT  LES PERFORMANCES DE MARINA ABRAMOVIC DE 1973 A 1975
AVEC PAR ORDRE D'APPARITION
ART MUST BE BEAUTIFUL. ARTIST MUST BE BEAUTIFUL, 1975, 14 MN (VIDÉO 1/4) ;
RHYTHM 10, 1 H, 1973, ROME ; RHYTHM 0, 6 H, 1974, NAPLES (VIDÉO - 3 MN) ;
FREEING THE VOICE, 3 H, 1975, BELGRADE (VIDÉO 2/4 - à 14 mn 25) ;
PUIS LES PERFORMANCES RÉALISÉES AVEC SON COMPAGNON ULAY DE 1975 A 1988
BREATHING IN/BREATHING OUT, 19 MN, 1977, BELGRADE (VIDÉO - 11 MN) ;
LIGHT/DARK, 20 MIN, 1979, COLOGNE (VIDÉO - 2 MN 24) ;
REST/ENERGY, 4 MN (POUR VIDEO), 1980, DUBLIN (VIDÉO - 3 MN 49) ;
IMPONDERABILIA, 90 MN, 1977, BOLOGNE (VIDÉO CI-DESSOUS) ;
RELATION IN TIME, 16 H, 1977, BOLOGNE (VIDÉO - 2 MN 27) ;
AAA-AAA, 15 MN, 1978, STUDIO TV DE LIÈGE (VIDÉO CI-DESSOUS) ;
THE LOVERS, THE GREAT WALL WALK , 90 JOURS, 1988 (VIDÉO - 1 H) ;
ET ENFIN LA RÉTROSPECTIVE CONSACRÉE À MARINA ABRAMOVIC 
PAR LE MOMA DE NEW YORK EN 2010,
AVEC, THE ARTIST IS PRESENT (3 MOIS - 8 H PAR JOUR - 1000 VISITEURS)
ET DES PIECES REJOUÉES DONT
IMPONDERABILIA, 1977/2010 ET RELATION IN TIME 1977/2010.


VOIR ÉGALEMENT LA VIDÉO (2 H 28 MN) DES PERFORMANCES DE 1975 A 1979
MARINA ABRAMOVIC AND ULAY, RELATION WORK, 1979 (FULL MOVIE)



VOIR LA VIDÉO (4 MN 20) DE LOUISIANA CHANNEL, POSTÉE EN 2017,
MARINA ABRAMOVIC & ULAY, IMPONDERABILIA (90 MN, 1977, BOLOGNE),
INTERVIEW : A LIVING DOOR OF THE MUSEUM.
"NOUS SOMMES DEBOUT, NUS DANS L'ENTREE PRINCIPALE DU MUSEE, FACE A FACE. LE PUBLIC DOIT TRAVERSER LE PETIT ESPACE QUI NOUS SEPARE POUR ENTRER. CHACUN DES VISITEURS DOIT CHOISIR LEQUEL DE NOUS AFFRONTER. LA PERFORMANCE A ETE INTERROMPUE PUIS STOPPEE PAR LA POLICE".
Au mur de l'exposition on pouvait lire ce texte :
"Imponderable. Such imponderable human factors as one's aesthetic sensivity / the over-riding importance of imponderables in determining human conduct." (Impondérable. Des facteurs humains aussi impondérables que la sensibilité esthétique de chacun / l'importance primordiale des impondérables dans la détermination de la conduite humaine).




VOIR LA VIDÉO (9 MN 51), POSTÉE EN 2016 PAR RADIO THEÂTRE,
MARINA ABRAMOVIC & ULAY, AAA-AAA (15 MN, 1978, RTB STUDIO, LIÈGE).
"NOUS SOMMES EN FACE L'UN DE L'AUTRE, PRODUISANT TOUS DEUX UN SON VOCAL CONTINU. NOUS AUGMENTONS LENTEMENT LA TENSION, NOS VISAGES SE RAPPROCHENT JUSQU'À CE QUE NOUS CRIONS DANS LA BOUCHE OUVERTE DE L'AUTRE".


"LA PREMIÈRE FOIS QUE J'AI MIS MON CORPS DEVANT UN PUBLIC, J'AI COMPRIS : CECI EST MON MEDIUM".

"LA PERFORMANCE : UN ART DONT LE FONDEMENT FUT TOUJOURS ANARCHIQUE ET MAGNIFIQUEMENT REBELLE". 

MARINA ABRAMOVIC



QUELQUES MOTS-CLES POUR ANALYSER LES PERFORMANCES : 

LE CORPS

- un seul ou plusieurs performers (hommes, femmes),
- intensité, tension, sentiment, émotion,
- relation à soi, à l'autre (face à face, dos à dos), à l'animal, au public, à l'accessoire,
- l'individu dans le couple (identité, féminisme) et le groupe,
- mise en danger physique et mentale,
- rapport aux codes sociaux, aux interdits, à la morale, à la religion,
- la présentation, le corps support et matériau,
- la présence physique du corps vivant (la chair, la nudité, la sexualité),
- le son du corps, réel ou amplifié (les battements de coeur, la respiration, le souffle, la voix, le texte dit, le cri), la musique ou les bruits,


L'ACTION

- l'action (l'immobilité, le mouvement, la déambulation, l'effort, l'épuisement),
- la posture (debout, asis, agenouillé, couché), le geste et sa répétition, 
- fusion ou séparation, attraction ou répulsion, compassion ou agressivité (se toucher, s'embrasser, se rejoindre, se séparer, s'agresser, se heurter),
- la part théâtrale ou chorégraphique,
- l'ambiance (sereine, engagée, tendue, violente, humoristique...),
- l'intervention de la police,


L'ESPACE

- l'espace intérieur ou extérieur, le lieu urbain ou naturel, le lieu institutionnel ou non, l'espace public ou privé,
- la scénographie du lieu (cloisons, meubles, accessoires),
- le rapport du corps au lieu (sol, mur, porte, pilier...),
- le silence ou le bruit,
- la lumière ou l'obscurité (source, intensité, clair-obscur),
- le texte affiché ou prononcé,
- la part de l'accessoire (objet, meuble - chaise, table, vêtement, ficelle, couteau, machine...),


LE TEMPS

- le temps, l'instant présent, l'impermanence (l'éphémère), la durée (brève, interminable), le déroulement, le rythme (lenteur, rapidité, accélération, effet crescendo, arrêt brutal ou non), la part de répétition et de hasard,
- la relation au lieu (institutionnel ou non), à l'espace, à l'architecture, au paysage,



LE PUBLIC

- la présence ou l'absence du public,
- la performance découverte en live ou en différé (traces photo et vidéo),
- la performance rejouée (reenactment, reperformance) comme une partition (interprétation, durée),
- l'identification du visiteur au performer,
- l'implication mentale et physique, le vécu, la réaction (gêne, prise de parole, bruit, départ), 
- présence (rapprochée ou lointaine) et seul regard ou interpellation, participation (orale, physique), le droit, la peur ou la volonté d'interagir.