4

4

mercredi 14 février 2018

810-CLAUDIUS COUTON, PHOTOGRAPHE (1837-1929)




- COUTON Claudius (1837-après 1903), L'Ardoisière, La cascade du Gour Saillant, vers 1866,
tirage albuminé de 16,8x11,9 cm sur carton de 19,8x15cm, extrait de l'album de 25 photographies, "Vichy et ses Environs".
Claudius Couton semble présent dans la photographie, près du sommet de la cascade.


DERNIÈRE MISE À JOUR DE CET ARTICLE : 29/11/2020








INTRODUCTION

Je ne souhaitais pas parler de Claude ou Claudius Couton (ou Claudius-Couton), malgré son épisode niçois mais, en février 2018, j'ai acquis une photographie d'Eugène Degand (1839-1911) prise à Vichy, où le nom de Claudius Couton apparaît visiblement. 

J'ai trouvé amusant que le nom d'un photographe puisse apparaître dans la photographie de l'un de ses confrères et contemporains et j'ai eu hâte de scanner la photo en haute résolution pour lire le panneau publicitaire accroché dans la Source Mesdames.

Je m'attendais bien évidemment à décrypter une publicité pour l'atelier photographique de Claudius Couton à Vichy et Clermont-Ferrand mais cela n'a pas été le cas. 



 - DEGAND Eugène (1829-1911), 5 - Vichy Source Mesdames, tirage vers 1874-1877,
tirage albuminé de 5,8x10,4 cm contrecollé sur carton de 7,2x11,9 cm,
Collection personnelle.


 - DEGAND Eugène (1829-1911), 5 - Vichy Source Mesdames, détail, tirage vers 1874-1877,
tirage albuminé de 5,8x10,4 cm contrecollé sur carton de 7,2x11,9 cm,
Collection personnelle.




Même si le titre et le haut du panneau sont hors-champ et le bas illisible, j'ai vite compris qu'il s'agissait d'un panneau vantant un appareil créé par Claudius Couton pour lutter contre le phylloxera, ce puceron qui ravage les vignes européennes, de 1864 à la fin des années 1890.



"MOYEN EFFICACE
Economiquement applicable dans tous les terrains
POUR LE DETRUIRE
Par l'appareil CLAUDIUS COUTON
-----------------------
A céder le droit aux brevets étrangers...".



J'ai vérifié dans un premier temps s'il s'agissait bien du "Claudius Couton, peintre et photographe" et il s'agit bien de lui, les photographes primitifs de cette époque étant d'ailleurs bien souvent chimistes, ingénieurs ou inventeurs. 

Il s'avère d'ailleurs qu'il publie, à une date inconnue, une brochure portant le même titre, "Moyen efficace économiquement applicable dans tous les terrains pour détruire le phylloxera et empêcher les ravages par l'appareil Claudius Couton, propriétaire à Clermont-Ferrand", et qu'il intervient, vers 1880, dans les Congrès agricoles et viticoles pour faire connaître son appareil (Compte-rendu de la 7ème séance du 30 septembre 1880, dans, La Vigne française, du 15 décembre 1880 pp 50-52, à lire sur Gallica ; Compte-rendu du Congrès International phylloxérique de Bordeaux d'octobre 1881, 1882 pp 589 et ss., à lire sur Gallica).

Il publie également sa brochure traduite en allemand : Claudius Couton in Vichy, Schutzmittel Gegen Die Reblaus (Protection contre le phylloxera), Patentschrift n° 13335, 1880, et il semble participer en Allemagne à un Congrès le 2 avril 1881. Voici d'ailleurs une planche tirée de ce dernier ouvrage (usage de son appareil en entonnoir), semblable à celle que l'on devine sur le panneau publicitaire de la photo d'Eugène Degand.



- Claudius Couton, in Vichy, Schutzmittel Gegen Die Reblaus (Protection contre le phylloxera), Patentschrift n° 13335, 1880, fig. 5, 8-10.




Des publicités pour son "appareil Claudius Couton, propriétaire à Clermont-Ferrand, et en été à sa villa de Vichy", appareil breveté et fabriqué à Toulouse, sont publiées de 1881 à 1885 (Annuaire-almanach du Commerce de Paris, au mot "Phylloxera", à voir sur Gallica).



- "Phylloxera", Annuaire-Almanach du Commerce et de l'Industrie de Paris, 1881 p 1521.




Si le tirage étudié d'Eugène Degand date des années 1874-1877, le cliché peut être antérieur de quelques années, la présence du photographe étant attestée dès les étés de la période 1869-1872. Cela prouve que Claudius Couton a inventé cet appareil bien avant ses communications des années 1879-1885, entre le milieu des années 1860 (début de la crise du vignoble européen) et le milieu des années 1870 et qu'il a, dès cette époque, essayé de faire connaître son appareil, notamment à Vichy.

Je me suis ensuite interrogé pour savoir ce qui avait conduit Claudius Couton à créer cet appareil et j'ai donc fait des recherches, notamment sur Internet (arbres généalogiques, articles de Yves Lebrec, notice de la BnF, ouvrage d'Aimé Coulaudon, Clermont au temps du Second Empire, 1963...).



BIOGRAPHIE SOMMAIRE DE CLAUDIUS COUTON

Claude Couton est né le 16 août 1837 à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier), région viticole depuis l'Antiquité et célèbre depuis le Moyen-âge. Il est le fils de Gilbert Couton (1790-1876), tisserand et de Jeanne Payant (1798-1871).
Claude Couton s'installe comme peintre et photographe à Clermont-Ferrand et Vichy où il acquiert probablement ensuite des parcelles de vigne. Il se sent donc concerné par cet insecte dévastateur.

Il est difficile de dire à quelle date (entre 1858 et 1862) et à quel endroit il commence sa carrière (Vichy ou Clermont-Ferrand ?). Plusieurs indices penchent en faveur de Vichy (tampons sec et humide ne mentionnant que Vichy alors que je n'ai pas connaissance de tampons semblables ne mentionnant que Clermont-Ferrand) mais ces derniers ne sont pas déterminants et l'historien Aimé Coulaudon (op. cit.) signale d'ailleurs Claudius Couton à Clermont-Ferrand dès 1858.

La première mention de "Claudius Couton" est faite dans Le Siècle du 7 juin 1862 en tant qu'étudiant de Clermont-Ferrand (à l'Ecole de Dessin ?) ayant participé à une souscription lancée par le journal.

"Claude Couton, Peintre-Photographe, âgé de 24 ans (son père est alors propriétaire à Saint-Pourçain/Sioule), épouse le 12 juillet 1862 à Clermont-Ferrand, Jeanne Céline Bonnet (née le 27 octobre 1839 à Rochefort-Montagne). Ils auront plusieurs enfants dont Elisabeth (qui naîtra en 1865) et Joséphine (en 1867). 

Claude Couton vit et travaille alors à Clermont-Ferrand dans la Maison Grasbaum, rue du Terrail (à l'angle de la rue Barbançon) où il donne notamment des leçons de dessin et de peinture sur émail et photographie mais il alterne avec son atelier de Vichy où il se rend pendant la saison d'été. 

Vers 1863-1865, il semble même être employé par le gouvernement de Napoléon III pour photographier Vichy. Son atelier vichyssois est d'ailleurs situé, "face à la résidence impériale", comme stipulé au revers de ses cartons de l'époque. 

Dès ses débuts, au-delà des portraits en atelier, il réalise des vues de paysages urbains (Clermont-Ferrand, Royat, Chamalières, Le Mont-Dore, Le Puy-en-Velay, Vichy) et naturels (Vallée du Mont-Dore), créant notamment des séries sur Mont-Dore-les-Bains, Vichy-les-Bains et leurs environs (châteaux, cascades, forêts).

En 1864, il participe, à Paris, à la 6ème Exposition de la Société Française de Photographie. Le Siècle du 30 septembre 1864 le cite d'ailleurs parmi les photographes paysagistes.



- COUTON Claudius, liste des tirages exposés en 1864,
extrait du catalogue de la 6éme Exposition Internationale de la Société Française de Photographie,
Paris, Palais de l'Industrie (voir sur Gallica).




Il participe ensuite à Paris, à l'Exposition Universelle de 1867, et il reporte cette mention au verso de ses cartons. Il réalise, l'été 1867, des photographies du roi Charles de Suède et de Norvège (1826-1872), ainsi que du vice-roi d'Egypte, Ismaïl Pacha (1830-1895), et reporte également ces mentions au dos de ses cartons-photos.

En 1869, il participe à la 8éme Exposition de la SFP. A cette dernière exposition, il présente, "Un cadre contenant divers portraits" et "Types et costumes de l'Auvergne", une partie de sa série photographique de costumes d'Auvergne, du Bourbonnais et du Berry, réalisée en atelier probablement dès 1866-67 (Catalogue de la 8ème Exposition de la SFP, 1869, p 9, n° 259 et Bulletin de la SFP de 1870).

Vers 1870, il quitte à Clermont-Ferrand la rue du Terrail pour la rue d'Assas (face à la Préfecture). 

En 1872, il réalise à la demande du Duc d'Aumale (de retour d'exil), une importante série photographique sur le Château de Chantilly, avant sa reconstruction (204 photos au Musée Condé). 

Il participe à l'Exposition Universelle de 1878 ainsi qu'à celle de 1889, même si ses cartons ne portent pas mention de cette dernière (Catalogue officiel de l'Exposition universelle de 1889, groupe 2 - classe 12, n° 61).

En 1885, il participe à l'Exposition industrielle de l'Allier à Moulins avec notamment "un groupe d'acrobates et un groupe de bourbonnaises impeccables" et "ses portraits sont bien, très bien exécutés".  

Vers 1890, il a pour employé et assistant Henri Lefiêvre (né le 18 juillet 1864 à Nantes) à qui il donne sa fille Elisabeth en mariage le 16 février 1891 et à qui il confie désormais son atelier clermontois. Son gendre adopte alors le nom de "Lefiêvre Couton" qu'il appose sur toutes ses photographies (l'atelier fonctionnant jusqu'en 1944).

Claudius Couton s'installe pour sa part dès la fin de l'année 1891 à Nice ; il est en effet présent dans les annuaires niçois d'abord au 3, boulevard Dubouchage dans la Villa Soleil (1892 ; absent de 1893) puis au 4 bis, quai Masséna (1894 et 1895) et enfin au 4, avenue des Phocéens (1896-1903). Il va désormais alterner les hivers à Nice et les étés à Vichy. 

En 1892, le Bulletin de la SFP (p 91) remercie le photographe : "M. Claudius Couton met également, gratuitement, à la disposition des membres de notre Société les laboratoires et les ateliers qu'il a organisés à Vichy et à Nice". La publicité que le photographe fait paraître dans l'annuaire niçois de 1892 confirme d'ailleurs cet élément.



- Publicité pour Claudius Couton parue dans l'annuaire niçois de 1892, 
album jaune, p 34, Archives Départementales des Alpes-maritimes, en ligne.




Au milieu des années 1890, il quitte, à Vichy, la rue Prunelle pour la rue Sornin. Il remporte, en 1897, le 1er prix à un Concours de photographie, peut-être celui du Club Nautique de Nice où sa fille, Fernande Couton, remporte le 2ième Prix et une Médaille d'argent.





En 1901, l'atelier vichyssois de Claudius Couton est cependant déclaré en faillite (Archives commerciales de la France, 28 décembre 1901, n° 1470 p 168).

Vers 1903, à l'âge de 65 ans environ, il semble prendre sa retraite et mettre son atelier niçois au nom de Fernande Couton, sa troisième fille. Le nom de Fernande Couton remplace en effet celui de son père dans l'annuaire niçois de 1904. L'atelier perdure au 4, quai des Phocéens de 1903 à 1905 puis déménage en 1906 au 17, rue Saint-François-de-Paule (annuaire de 1907 absent), avant de disparaître. 

Claudius Couton est cependant cité, dans la « Liste générale des principaux photographes » publiée par la Société de Photographie de Toulouse (1876-1910), à Clermont-Ferrand de 1876 à 1891, à Vichy de 1891 à 1905 et à Nice, de 1897 à 1905.

Louise Claudine Fernande Couton est née à Vichy le 6 septembre 1880. Elle est dite "sans profession" lorsqu'elle accouche d'un premier enfant à Antibes le 25 octobre 1904 puis d'un second enfant né à Créteil (Val-de-Marne, au sud-est de Paris) le 18 juin 1906. Elle n'a probablement jamais été titulaire de l'atelier niçois et a servi de prête-nom suite à la faillite de l’atelier vichyssois.  

Le 26 août 1907, Fernande se marie à Créteil, "sans profession, âgée de 26 ans", avec le père de ses deux enfants (Jean Dominique Paoli, militaire retraité, âgé de 50 ans) qui les légitime alors.

Claude Couton, absent de la cérémonie mais consentant par acte notarié est dit alors "âgé de 69 ans, sans profession, résidant à Villers-sur-Mer (Calvados)".

Deux des témoins du mariage de Fernande Couton sont son beau-frère Paul François Guillaume (mari de sa sœur Joséphine) résidant à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) et sa sœur Elise (épouse Lefièvre), "photographe, âgée de 42 ans, résidant au 1, rue d'Assas à Clermont-Ferrand".

Fernande accouchera d'un troisième enfant le 2 février 1908 à Maisons-Alfort.

Il est probable que Claude Couton et son épouse se rapprocheront alors de leurs enfants et petits-enfants installés à Maisons-Alfort car c'est là que Claude Couton décédera le 19 février 1929, à l'âge de 91 ans.

Fernande Couton, épouse Paoli, décédera pour sa part à Marseille le 27 août 1967, à l'âge de 86 ans.




CARTONS PHOTOS DE CLAUDIUS COUTON

La présentation des cartons ci-dessous se veut chronologique mais reste à modifier et à compléter en fonction de la découverte de nouvelles photographies. 

La liste ne mentionne pas les médailles de l'Empereur Napoléon III (même au-delà de 1870) ni les armoiries (dès 1867) de Suède et de Norvège (le roi Charles, de 1859 à 1872) ou d'Egypte (le Vice-roi Ismaïl Pacha qui règne de 1863 à 1879) qui, au verso, accompagnent systématiquement les mentions imprimées. 

Si vous avez des informations sur Claudius Couton et que vous souhaitez les partager, merci de me les communiquer à l'adresse suivante : patin.camus@gmail.com 


VERS 1858-1862 (?)
recto : sans indication ou titre manuscrit
verso : Phot. Art. - Claudius Couton - A Vichy (encre noire).

recto : Claudius Couton peint. phot.
verso : (texte encadré dans une palette de peintre) Claudius Couton - Peintre Photographe - rue du Terrail - Maison Grasbaum - Clermont-Fd - (et en-dessous) & - Vichy - Rue Prunelle, entre les deux - Parcs (encre noire).


- COUTON Claudius (1837-après 1903), Portrait de femme, vers 1860,
tirage albuminé de 8,9x5,5 cm sur carton de 10,3x6 cm, Collection personnelle.




recto des CDV (en bas, sur fond blanc) et des photos stéréoscopiques (à droite, sur fond jaune) : tampon sec, Claudius Couton - Art. Peint. Photog. - Vichy-les-Bains
verso : sans indication ou titre manuscrit


VERS 1862-1867
recto des photos stéréoscopiques (à droite ou à gauche) : Claudius Couton - Vichy - En Face La Résidence Impériale - Clermont Ferrand r. du Terrail (encre noire sur fond jaune) - en face, indication imprimée du titre (séries, Mont-Dore-Les-Bains et, Vichy-Les-Bains)
verso : sans indication

recto : Claudius Couton ou nom du lieu ou sans mention
verso : Claudius Couton - En Face La Résidence - Impériale - A - Vichy - & - Clermont Fd. - Rue du Terrail (encre noire sur fond blanc - un carton daté d'août 1865 - ou dans un médaillon blanc sur fond gris ou vert).

recto des photos stéréoscopiques (à droite ou à gauche) : Claudius Couton - Vichy - En Face La Résidence Impériale - Clermont Ferrand r. du Terrail (encre noire sur fond jaune ou orangé) - en face, case vierge ou avec indication manuscrite du titre
verso : sans indication

recto des photos stéréo (à droite ou à gauche) : Claudius Couton - Vichy - En Face La Résidence Impériale - Clermont Fd. Puy-de-Dôme (encre noire sur fond jaune)
verso : sans indication

recto : nom du lieu
verso : Claudius Couton - En Face La Résidence - De l'Empereur - A - Vichy (encre rouge).


- COUTON Claudius (1837-après 1903), L'Ardoisière, La cascade du Gour Saillant, vers 1866,
tirage albuminé de 16,8x11,9 cm sur carton de 19,8x15cm, extrait de l'album de 25 photographies, "Vichy et ses Environs", Collection personnelle.



VERS 1867-1870
recto : Claudius Couton ou sans indication
verso : Claudius Couton - En Face La Résidence - De l'Empereur - A - Vichy - & - Clermont Ferrand - Exposition Universelle 1867 (encre noire, bleue, verte ou rouge ; un carton daté d'août 1867).

recto : Claudius Couton
verso : Exposition Universelle - 1867 - à - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice-Roi d'Egypte - En face la résidence de - L'Empereur - à - Vichy (encre violette ou rouge).


- COUTON Claudius (1837-après 1903), Bourbonnaise, vers 1870,
tirage albuminé de 8,9x5,5 cm sur carton de 10,3x6 cm, Collection personnelle.



recto : Claudius Couton
verso : Exposition Universelle - 1867 - à - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice-Roi d'Egypte - En face la résidence de - L'Empereur - à - Vichy - & A Clermont Fd Rue Du Terrail  (encre violette).


VERS 1870-1878
recto : sans indication ou avec le nom imprimé du lieu
verso : Exposition Universelle - 1867 - à - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice-Roi d'Egypte - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture (encre bleue sur fond blanc ou rouge sur fond orangé ; un carton daté d'octobre 1874, un autre de juillet 1876).
Il est à noter qu'un liseré rouge encadre le recto à partir de 1874 (un carton daté d'octobre 1874, un autre de juillet 1876) et perdure jusqu'au début des années 1880.


VERS 1878-1891
recto : sans indication
verso : Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture (encre rouge sur fond blanc ; encre brune sur fond blanc ; encre brune sur fond jaune ; encre dorée sur fond brun foncé).

recto : sans indication
verso : Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture - D. Hutinet Paris (encre rouge sur fond beige ; un carton daté de 1883).

recto : ?
verso : Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture - Tous les clichés sont conservés on peut - toujours obtenir des épreuves semblables - ou agrandies - D. Hutinet Paris (encre rouge sur fond beige-orangé ; un carton daté de 1890).


VERS 1891-1892
recto : sans indication
verso : Nice Villa Soleil - à l'angle des Boulevards Dubouchage et Carabacel - Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - Rue Prunelle près la Source du Parc - Tous les clichés sont conservés, on peut - toujours obtenir des épreuves semblables - ou agrandies - D. Hutinet Paris (encre brune sur fond beige).


VERS 1893-1895 (dans l'atelier d'Andrew Ebert, "Photographie Américaine")
recto : sans indication
verso : "Nice - 4 & 4 bis Quai Masséna Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - Rue Prunelle près la Source du Parc - Tous les clichés sont conservés, on peut - toujours obtenir des épreuves semblables - ou agrandies - D. Hutinet Paris (encre dorée sur fond noir).


VERS 1895-1897
recto : Claudius-Couton - Nice - 4, Avenue des Phocéens - Vichy - Rue Sornin (encre grise sur fond bleu pour les hommes ou rosé pour les femmes ou encre brune sur fond gris-beige)
verso : sans indication (papier serpente disparu - un carton daté de 1896)


VERS 1897-1901
recto : sans indication
verso : Concours De Photographie - 1er Prix 1897 - Nice - 4, Avenue des Phocéens - aux nouveaux Jardins Publics - Près La Place Masséna - Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Vichy - 7, Rue Sornin, 7 - en face le Cercle International - Tous les clichés sont conservés on peut - toujours obtenir des épreuves semblables - ou agrandies - Derepas Fres Paris (encre grise).


VERS 1902-1903
[Faillite de l'atelier de Vichy en 1901.
Atelier de Nice au 4, Avenue des Phocéens].



FERNANDE COUTON À NICE

VERS 1903-1905 
[adresse : Fernande Couton, 4, Avenue des Phocéens].

VERS 1905-1906 (annuaire niçois de 1907 absent)
[adresse : Fernande Couton, 17, rue Saint-François-de-Paule].



CARTONS PHOTOS D'HENRI LEFIÊVRE COUTON À CLERMONT-FERRAND

VERS 1891-1895
recto : ?
verso : Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Lefiêvre-Couton Succ(esseu)r - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture - Tous les clichés sont conservés on peut - toujours obtenir des épreuves semblables - ou agrandies (encre brune sur fond jaune).

recto : Lefievre Couton Succ(esseu)r - Clermont-Ferrand
verso : Expositions Universelles - 1867 & 1878 - A - Paris - Claudius Couton - Photographe - de S.M. le Roi de Suède et de Norvège - et de la M(ais)on - de S.A. le Vice Roi d'Egypte - Lefiêvre-Couton Succ(esseu)r - Vichy - Et - Clermont-Ferrand - en face la Préfecture (encre dorée sur fond brun foncé).

recto : Lefiévre Couton H - Clermondferrand
verso : Photographie - Claudius Couton -  Lefiévre Couton Succ(esseu)r - en face la Préfecture - Clermont Ferrand - Agrandissements et Reproductions - Au charbon - Procédé Instantané (encre grise sur fond brun).

recto : Epreuve Inaltérable Au Charbon - Lefiévre Couton H - Clermondferrand
verso : Photographie - Claudius Couton - Lefiévre Couton Succ(esseu)r - en face la Préfecture - Clermont Ferrand - Agrandissements et Reproductions - Au charbon - Procédé Instantané (encre grise sur fond brun).


VERS 1895-1900
recto : Épreuve Inaltérable Au Charbon - Lefiévre Couton H - Clermondfd
verso : Diplôme d'Honneur Angers 1895 - Photographie - Lefiévre Couton Succ(esseu)r - en face la Préfecture - Clermont Ferrand - Agrandissements et Reproductions - Au charbon - Procédé Instantané (encre rouge sur fond gris, encre brune sur fond blanc ; un carton daté de 1896).


APRÈS 1900
recto : ?
verso : Paris Exposition Universelle 1900 - Médaille D'Argent - Diplôme d'Honneur Angers 1895 - Photographie - H. Lefièvre Couton - en face la Préfecture - Clermont Ferrand - Agrandissements et Reproductions - Au charbon -  Epreuves Inaltérables - Procédé Instantané - Tous les clichés sont conservés - R. Dechavannes Paris (encre noire).