4

4

jeudi 21 février 2019

993-GABRIEL DELAHAYE (1841-1888), CHARLES DELAHAYE (VERS 1840-1878), PAUL DELAHAYE (1849-1916), PHOTOGRAPHES




- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Ruines Romaines de Cimiès, recto, vers 1868-1871 (?),
pas d'inscriptions au recto,
tirage albuminé de 9,8x5,6 cm sur carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.




"Delahaye" est un patronyme français répandu. Trois photographes de ce nom sont connus à Nice dans la seconde moitié du XIX° siècle, Gabriel, Charles et Paul. 


- Gabriel DELAHAYE (1841-1888)

Gabriel Delahaye est né le 12 juin 1841 à Fontainebleau. 

Il est déjà "photographe", à 29 ans, lors de son mariage à Nice le 7 août 1869, avec Baptistine Louise Bensa (née à Nice le 7 juin 1843). Marie, la mère de Gabriel Delahaye, domiciliée à Nice, est présente à la cérémonie mais pas son père qui habite toujours à Fontainebleau. L'un des témoins du mariage est le photographe Victor Bonhoure.

Dans les années suivantes, deux premiers enfants naissent de cette union, François (en juillet 1870, au 108 rue de France) et Henriette (en janvier 1872, Quartier Riquier Supérieur, propriété Roux) mais Henriette décède malheureusement à cinq jours. 
Si Gabriel Delahaye est toujours "photographe" à la naissance de François, il est dit en janvier-février 1872 "sans profession", lors de la naissance d'Henriette et "propriétaire", lors du décès de cette dernière.

Gabriel Delahaye est cependant nommé comme "photographe" en avril 1872 lors du recensement de la Ville de Nice, résidant au 4, quartier Riquier avec sa mère Marie (52 ans), sa femme Baptistine (29 ans) et son fils François (21 mois). 

Le couple a par la suite deux autres enfants, Louis (en 1873, Quartier Riquier Supérieur, propriété Roux) et Emile (en 1880, 37 avenue de la Gare) mais malheureusement Emile meurt à trois ans en 1883 (au 14, rue Foncet). 
Si Gabriel Delahaye est toujours dit "photographe" à la naissance de Louis en 1873, il est cité comme "artiste-peintre" en 1880, lors de la naissance d'Emile et sa profession n'est pas précisée lors du décès de ce dernier.

L'atelier de Gabriel Delahaye est uniquement cité dans les annuaires niçois de 1873 à 1875 au 3, rue Chauvain (annuaire absent de 1876). Le revers de ses cartons-photos (manifestement rectifiés) affiche cette adresse avec son nom mais pas son prénom.
Le revers de certains cartons de Gabriel (?) Delahaye porte une adresse, "rue de France" (inconnue dans les annuaires) ainsi que d'autres mentions effacées : Photographie --- - Delahaye --- - --- Rue de France - Nice - --- Paysages ---". 
L'adresse est parfois également effacée pour être remplacée par l'indication d'une autre, notamment celle de la rue Chauvain, alors que la ligne, "Portraits Paysages Agrandissements", est pour sa part intégralement conservée. 

Ces cartons réutilisés, antérieurs à 1872, semblent révéler une première adresse, rue de France, occupée probablement vers 1868/1869-1871 (signalée en juillet 1870 lors de la naissance de son fils François au n° 108).

Dans les annuaires, "G." Delahaye semble cité par erreur (adresse de Charles Delahaye) dans la liste professionnelle de 1877 au 3, rue Adélaïde puis il n'apparaît plus comme "photographe" dans ceux de de 1879 et de 1883 (annuaires absents de 1878 et de 1880-1882) 

Il est possible que Gabriel Delahaye ait cessé son activité de photographe vers 1877/1878 car il est cité (résidence) : 
- dans l'acte de déclaration de naissance de son fils Emile, en juin 1880, comme "artiste-peintre", au 37, avenue de la Gare,
- dans le recensement de 1881, comme "artiste", au 14 rue Foncet (il n'est cité, dans le recensement de 1876, ni rue Riquier ni rue Foncet),
- dans les annuaires (listes des habitants) de 1884 et 1885, comme "artiste-peintre" et "professeur", au 14, rue Foncet (depuis 1880-1881), 
- dans l'annuaire de 1886, sa profession n'est pas précisée, au 3, place des Platanes, 
- dans l'annuaire de 1887, son nom est absent,
- et dans celui de 1888, il est cité comme "rentier", avenue de la Gare, maison Cousin.

Gabriel Delahaye décède à 47 ans, le 8 novembre 1888 au 15, rue Lépante.


- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Ruines Romaines de Cimiès, recto, vers 1868-1871 (?),
pas d'inscriptions au recto,
tirage albuminé de 9,8x5,6 cm sur carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.

- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Ruines Romaines de Cimiès, recto, vers 1868-1871 (?),
inscriptions au verso sur une adresse en partie effacée et complétée au tampon humide,
 "PHOTOGRAPHIE -- DELAHAYE --- Rue de France- NICE - - Paysages --",
 carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.


 
- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Monastère de Cimiès, recto, vers 1868-1871 (?),
pas d'inscriptions au recto,
tirage albuminé de 9,8x5,6 cm sur carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.

- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Moanstère de Cimiès, verso, vers 1868-1871 (?),
inscriptions au verso sur une adresse en partie effacée et complétée au tampon humide,
 "PHOTOGRAPHIE -- DELAHAYE --- Rue de France- NICE - - Paysages --",
inscriptions manuscrites, "Monastère Cimies Nice",
 carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.


- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Portrait d'homme, vers 1872-1873 (?),
inscriptions au recto, "DELAHAYE -- à NICE",
tirage albuminé de 9,3x5,4 cm sur carton de 10x6,3 cm, Collection personnelle.

- DELAHAYE Gabriel (?) (vers 1841-1888), Portrait d'homme, vers 1872-1873 (?),
inscriptions au verso sur une adresse en partie effacée et complétée au tampon humide,
 "PHOTOGRAPHIE - DELAHAYE - Rue Chauvain I - NICE - Portraits Paysages et agrandissements",
 carton de 10x6,3 cm, Collection personnelle.




- Charles DELAHAYE (vers 1840-1878)

Charles Delahaye est né à Paris vers 1840.

La première mention concernant ce photographe date du début de l'année 1875. Une publicité le concernant, publiée à huit reprises de janvier à mars 1875 dans Les Théâtres de Nice, révèle en effet qu'il ne semble s'installer dans la ville qu'à partir de l'hiver 1874-1875.



- Publicité parue en page 3 ou 4 des, Théâtres de Nice, du 18 janvier au 24 avril 1875, Paris, BnF (voir sur Gallica).



Charles Delahaye est cité dans le recensement de la Ville de Nice en décembre 1876, âgé de 36 ans et résidant avec sa femme Angélique Amélie (Emélie en fait) Bénard (39 ans) et ses enfants, Louis (9 ans) et Reine Angélique (six mois) au 1, rue Adélaïde.

Sa fille, Reine Angélique est née le 21 juin 1876 à Romans (Drôme) lors d'un séjour du couple dans cette ville cet été là. 
Je me suis demandé si l'accouchement dans ce lieu était justifié par les origines géographiques du photographe ou de son épouse. Je n'ai pu répondre à cette interrogation mais une publicité parue dans Le Journal de Jacquemart de Romans-sur-Isère, notamment tous les samedis du mois de juillet 1876, éclaire ce séjour d'un œil nouveau.


- Publicité pour l'atelier photographique de Charles Delahaye, parue l'été 1876 en page 4 du Journal de Jacquemart de Romans-sur-Isère (Drôme), notamment les 8, 15, 22 et 29 juillet (Archives communales de Romans-sur-Isère, voir l'article en ligne ICI).




Cette publicité révèle son atelier itinérant de l'été précédent (1875), également au nord de Valence, à Saint-Marcellin (Isère).

Sa fille Reine Angélique, née à Romans, décède malheureusement à Nice, le 27 décembre 1876, à l'âge de six mois. 

Les nom et prénom du photographe apparaissent peu dans les annuaires et les indicateurs niçois mais c'est probablement lui qui est cité en 1876 dans l'ouvrage d'A. Lacoste (Nice pittoresque et pratique, 1876 p 374), "Delahaye, rue Adélaïde, 3" puis dans l'annuaire niçois de 1877 (liste des habitants), "Delahaye, peintre-photographe, r. Adélaïde, 3" (le "G." de "Gabriel" semble cité par erreur dans la rubrique professionnelle de l'annuaire de 1877, "Delahaye (G.), rue Adélaïde, 3").

Le revers des cartons-photos de Charles Delahaye affiche ses nom et prénom ainsi que son adresse au 3, rue Adélaïde.

Le premier modèle ne porte aucune mention au recto et porte au verso, à l'encre noire sur fond blanc, sous la signature oblique de "Chles Delahaye", "Rue Adélaïde - Nice" (sans numéro) (vers 1874 ou avant ?). 

Le second modèle encadre d'un liseré rouge le recto avec les mentions "Ch. Delahaye, Phot. - Nice", et propose au verso sur un fond rose ou abricot, un médaillon blanc portant les mentions, "Charles Delahaye - 3 - Rue Adélaïde - Nice - Avenue de la Gare" (vers 1875 ?).

Un troisième modèle, sur fond orangé ou brun, propose à l'encre brun rouge, au recto, "Ch. Delahaye - Nice" et au recto, "Charles Delahaye - 3 - Rue Adélaïde - Nice - Avenue de la Gare" (vers 1876-1877 ?). 

Charles Delahaye semble n'avoir exercé le métier de photographe que quelques années (vers 1874-1877). Il habite peut-être Nice avant l'hiver 1874-1875 mais je n'ai pas retrouvé son acte de mariage avec Angélique Emélie Bénard (vers 1865-1866) ni celui de la naissance de son fils Louis (vers 1867) et rien n'indique où la famille a vécu avant Nice.

Charles meurt à Nice, au 3, rue Adélaïde, le 9 février 1878, âgé de 38 ans. La profession stipulée dans son certificat de décès est "photographe" mais le terme est barré et suivi de "rentier". 

Charles a, peut-être du fait de problèmes de santé, déjà revendu son affaire en 1877 mais gardé l'appartement situé à la même adresse. 

L'atelier de la rue Adélaïde a probablement été repris par Echtler & Grainer avant 1883 car si leurs noms sont absents de l'annuaire de 1879, plusieurs de leurs cartons-photos conservés sont datés de cette année-là (annuaires de 1878 et de 1880-1882 absents).



- DELAHAYE Charles (vers 1840-1878), Portrait de femme, vers 1875-1876,
inscriptions au recto, "CH.DELAHAYE, PHOT. -- NICE",
tirage albuminé de 8,9x5,5 cm sur carton de 10,3x6,4 cm, Collection personnelle.

- DELAHAYE Charles (vers 1840-1878), Portrait de femme, vers 1875-1876,
inscriptions au recto, "CHARLES DELAHAYE - 3 - RUE ADELAIDE - NICE - Avenue de la Gare",
carton de 10,3x6,4 cm, Collection personnelle.





Paul Joachim Delahaye (1849-1916) 

Cet article a pu être finalisé grâce à Bernard Chéreau, historien de la photographie (Calvados), que je remercie de sa collaboration.

Paul Delahaye est né à Versailles (Seine-et-Oise) le 24 janvier 1849.

Il se marie à Paris le 1er juin 1876 avec Pauline Grados.

Il semble posséder un atelier de photographie à Paris dès 1877 ou 1878 au 45, rue Laffitte (Annuaire-Almanach de Paris 1879), à l'âge de 28 ans. 
Vers 1880, il ouvre également une succursale à Montmartre au 9, rue de Clignancourt (Annuaire-Almanach de Paris 1881) qu'il semble ne garder que deux ans.

Dès ses débuts, il édite à plusieurs reprises et chez des imprimeurs différents, de nombreuses chromos publicitaires (9,2x6,2 cm ou 10,4x7,6 cm environ) avec des personnages ou oiseaux au recto et un long texte au verso (certaines citant la succursale de Montmartre sont datées de 1881) ; en voici deux exemples : 
- "M. Paul Delahaye, 45, rue Laffitte, dans le but de faire connaître ses Nouveaux Procédés Photographiques, et désireux d'agrandir sa clientèle, offre à titre de publicité, aux personnes qui voudront bien visiter ses ateliers, 12 jolis Portraits en émail inaltérable, pour le prix de 10 francs. - M. Paul Delahaye, espère que par ce moyen, il trouvera un public connaisseur, qui saura apprécier le travail sortant de sa Maison. - Nota : les Ateliers sont ouverts tous les jours, Dimanches et Fêtes, de 9 heures à 5 heures - Chaque personne venant poser devra réclamer la collection des Fleurs parlantes - Paris-Imp. Alb. Ponsot [ou Courbe-Rouzet et Cie, imp. à Dôle, Paris, fg St.-Denis, 142]".
- "Photographie - Paul Delahaye - 45, rue Laffitte, au 3° - Succursale : 9, rue de Clignancourt, - Paris-Montmartre - 12 Portraits-cartes émaillés 10 Fr - Spécialité de reproductions - d'après : Peinture, portraits sur Verre, Dagueréotipe (sic), Vieille Photographie - Portraits après décès - Procédé Instantané pour - les Portraits d'Enfants - Ateliers ouverts tous les jours - Dimanches et Fêtes, de 9 heures à 5 heures - Imp. Alfred Clarey, Asnières (Seine)".

Dès 1882, il passe ses saisons d'été en Normandie, à Cabourg/Mer (Calvados), avenue de la Mare, où il réalise des portraits mais également des vues de paysages naturels et urbains (La plage de Cabourg-sur-Mer, Le Casino d'Houlgate...).

Paul Delahaye participe à l'Exposition de Nice de 1882 et y remporte une médaille d'argent. Il semble quitter Paris pour s'installer à Nice peu après (1883 ou 1884). Il remporte une nouvelle médaille à l'Exposition Internationale de Nice de 1884.
Il est uniquement cité à Nice au 5, rue de la Paix dans l'annuaire de 1886 et je n'ai pas connaissance de cartons portant son adresse niçoise.

Si la « Liste générale des principaux photographes » publiée par la Société de Photographie de Toulouse, le cite à Nice de 1888 à 1896, il semble cependant quitter la ville pour regagner Paris dès 1888 ou 1889. 

Paul Delahaye participe à l'Exposition Internationale de 1890 (Paris), comme membre du jury hors-concours. Son nouvel atelier parisien, signalé dans l'Annuaire-Almanach de Paris dès 1890, se nomme, "Photographie du Gymnase" et est situé au 40, boulevard de Bonne-Nouvelle mais Paul Delahaye continue ses saisons d'été dans son atelier de Cabourg/Mer (Villa des Amandiers).

Ses cartons portent au revers :
- à l'encre rouge sur fond beige-rosé, "Photographie (dans un phylactère) - Paul Delahaye - 45. Rue Laffitte 45. - Paris" (vers 1877-1879 ?),
- à l'encre rouge sur fond bleu, "Photographie - Paul Delahaye (signature oblique) - 45 - Laffitte - Paris - Succursale - 9, rue Clignancourt - Paris-Montmartre" (vers 1880-1882 ?),
- à l'encre violette sur fond rose, "PD - Photographie - Paul Delahaye (signature oblique) - 45 - Laffitte - Paris - Cabourg, Avenue de la Mare" (vers 1882-1883 ?),
- à l'encre beige sur fond noir, "Photographie du Gymnase - Paul Delahaye - 40, Bould Bonne Nouvelle - Paris - Medlle D'Argent (médailles recto et verso) - Nice 1882 - Saisons d’Été : Villa des Amandiers Cabourg-sur-Mer - J.H. Nacivet - Paris" (vers 1883-1884 ?),
- à l'encre rouge sur fond rose, "PD - Photographie - Paul Delahaye (signature oblique) - 45 - Laffitte - Paris - Cabourg, Villa des Amandiers - Avenue de la Mare - Médaille, Exposition, Nice 1884 - H. & F. Paris" (vers 1884-1890 ?),
- à l'encre brune sur fond beige, "Photographie du Gymnase - Paul Delahaye - Medlle D'Argent (médailles recto et verso) - Nice 1882 Exposition Internationale 1890 - Membre du Jury-Hors Concours- 40, Bould Bonne Nouvelle - Paris - Saisons d’Été : Villa des Amandiers Cabourg-sur-Mer - J.H. Nacivet - Paris" (1890-débuts 1900 ; un carton daté de décembre 1895).

Il semble cesser son activité parisienne au début du XX° siècle, entre 1901 (où il est encore cité au boulevard Bonne-Nouvelle) et 1907 (où son nom n'apparaît plus ; Annuaires-Almanachs de Paris de 1902-1906 absents).

Paul Delahaye, "photographe", décède à Nice, au 3, rue Jacques Serraire, le 2 juin 1916, à l'âge de 67 ans. Il semble donc avoir conservé une adresse à Nice où il est venu finir sa vie.



- DELAHAYE Paul (1849-1916), Portrait de femme (nourrice ?) et enfant, recto, vers 1880-1882,
inscriptions au recto, "Paul Delahaye. - PD - Paris", 
tirage albuminé de 9,2x5,6 cm, sur carton de 10,5x 6,3 cm, Collection personnelle.

- DELAHAYE Paul (1849-1916), Portrait de femme (nourrice ?) et enfant, verso, vers 1880-1882,
inscriptions au verso, "Photographie - Paul Delahaye (signature oblique) - 45 - Laffitte - Paris - Succursale - 9, rue Clignancourt - Paris-Montmartre", 
carton de 10,5x6,3 cm, Collection personnelle.