4

4

vendredi 10 novembre 2017

768-EUGÈNE DEGAND (1829-1911), PHOTOGRAPHE À NICE-14




EUGÈNE DEGAND : PORTRAIT OU AUTOPORTRAIT ?


- DEGAND Eugène (1829-1911), Portrait (Autoportrait ?), 1854,
huile sur panneau de bois, 23 cm x 18 cm au cadre en bois doré, 29 cm x 23.5 cm, 
tableau signé et daté en bas à gauche, représentant le portrait en buste d'un homme en costume et moustache, Collection privée.



- DEGAND Eugène (1829-1911), Portrait, détail de la signature, 1854,
huile sur panneau de bois, 23 cm x 18 cm au cadre en bois doré, 29 cm x 23.5 cm,
tableau signé et daté en bas à gauche, représentant le portrait en buste d'un homme en costume et moustache, Collection privée.




Depuis maintenant un an que je travaille sur la vie et l'oeuvre d'Eugène Degand (1829-1911), je n'ai eu de cesse de découvrir son visage, afin de le connaître davantage et de lui donner chair. J'avais eu la chance, lors de mon étude sur le sculpteur Riccardo Aurili (1864-1943), d'être contacté par un membre de la famille qui m'avait confié des photographies de l'artiste, me permettant de découvrir et de faire connaître son visage. Il me tardait de découvrir désormais celui d'Eugène Degand. 

J'ai rapidement considéré que le photographe était présent sur certaines de ses photographies mais plusieurs personnages y apparaissant régulièrement en tant que figurants, il m'était difficile de l'identifier (cf., cet article du blog).

Dernièrement, je me suis davantage intéressé au recensement des peintures d'Eugène Degand, connues en petit nombre et pour une part non datées. J'ai retrouvé seulement la trace de treize peintures et d'un dessin. Sa carrière de peintre reste à étudier en détail mais ses petits tableaux de portraits et de paysages sont majoritairement présents dans des collections privées et difficiles d'accès (cf., cet article du blog). 

Eugène a notamment étudié la peinture avec son père, Magloire Joseph Degand (dont la vie et l'oeuvre demeurent inconnues), probablement à la fin des années 1840. Le cœur de sa carrière de peintre, à Paris puis Nice, semble dater de la fin des années 1850 à la fin des années 1860, diminuer avec le développement de sa carrière de photographe dans les années 1870, avant de peut-être s'arrêter dans les années 1880.

Mon intérêt récent pour sa peinture m'a permis de repérer, en octobre 2017, la vente de l'un de ses tableaux. Il s'agit d'un portrait d'homme (photographie ci-dessus et détail ci-dessous) où j'ai tout de suite reconnu l'homme moustachu de ses photographies. 



- DEGAND Eugène (1829-1911), Portrait (Autoportrait ?), détail, 1854 (il a 25 ans),
huile sur panneau de bois, 23 cm x 18 cm au cadre en bois doré, 29 cm x 23.5 cm, 
tableau signé et daté en bas à gauche, représentant le portrait en buste d'un homme en costume et moustache, Collection privée.

- DEGAND Eugène (1829-1911), Monte-Carlo, Les jardins du Casino, détail, vers 1879 (il a 50 ans),
Recueil - Voyages en France et en Europe, édité vers 1875-1885, vue F17, Paris, BnF, cf., l'ouvrage sur Gallica.




Il y a donc de très fortes chances que ce tableau de jeunesse, signé et daté de 1854 (il a 25 ans à cette date), soit son autoportrait, à moins que cela ne soit le portrait de son père auquel il ressemblait. Je crois enfin connaître (?) le visage d'Eugène Degand. 

Je m'étais donc trompé en pensant qu'il était cet homme à barbichette présent tant sur les photos de la Riviera que dans celles de Savoie et c'est l'identité de cet homme, qui lui servait d'assistant sur place et dans ses déplacements, qui reste désormais inconnue.



- DEGAND Eugène (1829-1911), Le Quai Masséna, Nice, vers 1872-1875,
tirage albuminé de 6x10,3 cm contrecollé sur carton de 7x11,3 cm, Collection personnelle.
A gauche, probablement Eugène Degand (vers ses 45 ans) et sa femme (présente sur de nombreuses épreuves), et à droite, son assistant.