4

4

dimanche 12 juin 2016

524-FICHE D'ANALYSE D'UNE SCULPTURE FIGURATIVE TRADITIONNELLE





- Gif animé d'Adrian Lopez CREGO, 2011.


- NOUVEAU -
CETTE FICHE (MODIFIABLE) 
D'ANALYSE D'UNE SCULPTURE FIGURATIVE 
EST TÉLÉCHARGEABLE 
AU BAS DE CET ARTICLE


ANALYSE PLASTIQUE D’UNE ŒUVRE

L’analyse d’œuvre est l’une des trois questions de l'épreuve écrite du Baccalauréat d’Arts plastiques (notée 8 points sur 20). Elle montre la capacité du candidat à décrire l'oeuvre, à en comprendre et commenter les enjeux plastiques et culturels.

Une analyse d’œuvre est composée de 3 parties :

          - Introduction/présentation (cette partie donne le ton et montre la qualité de pensée et de style du devoir dès les premières lignes),

          - Description/analyse (cette partie est la partie principale du devoir, la partie la plus développée et la plus importante en terme de contenu, c’est le cœur du devoir),

         - Conclusion/ouverture (cette partie ne doit pas être délaissée car c’est elle qui laisse la dernière impression au correcteur).

Sur le temps imparti à la totalité de l'épreuve (3 heures et demie), le candidat doit consacrer environ 1 heure et quart à l'analyse. Un quart d'heure peut être consacré à la prise de notes au brouillon avant de rédiger directement. 
La présentation du devoir doit être aérée (sauter une ligne entre chaque paragraphe et deux lignes entre chaque partie) et l’écriture lisible ; le style et l’orthographe du devoir doivent être soignés, le vocabulaire utilisé doit être spécifique, les noms propres être écrits en majuscules et les titres d’œuvres soulignés (repères pour le correcteur). 

Ne pas rendre le devoir sans avoir épuisé le temps imparti, relu la copie, voire effectué des corrections (style, orthographe, contenu) ou des ajouts.




ANALYSE D’UNE SCULPTURE FIGURATIVE


I INTRODUCTION

L’introduction est elle-même composée de 3 parties.

          - Introduction sur la période et l’art concernés,

          - Introduction sur l’artiste concerné : vie, courant ou mouvement, phase concernant l’œuvre à étudier,

          - Présentation de l’œuvre à étudier : à partir de l’image ou des images fournies de l’œuvre (photos, voire dessin, esquisse, modèle, plan, commande, devis) et de ses coordonnées. Ne pas seulement recopier les coordonnées de l’œuvre mais présenter la technique et les matériaux et commenter les dimensions de l’œuvre en rapport à l’échelle humaine. Cette troisième partie de l'Introduction permet une transition avec la Description/analyse.

- relief (bas-relief, haut-relief, intégré ou non dans une architecture) ou ronde(s)-bosse(s),

- matériau(x) : (terre crue ou cuite, plâtre, cire, bois, pierre -marbre ou autre- bronze, céramique, matières précieuses, autres), présence de polychromie ou non, 

- technique(s) (modelage, moulage, fonte, taille directe).



II DESCRIPTION/ANALYSE

MONUMENT

LIEU, CLÔTURE ET PIÉDESTAL

- le lieu : situer le monument et ses dimensions dans l'espace, expliciter le choix du lieu d'origine ou non (rue, place, jardin, cimetière, musée, bâtiment public, propriété privée), la fonction du monument (hommage, fontaine...), citer la face privilégiée du monument,

- la clôture : protégeant et isolant le monument (grille, muret, escalier),

- le piédestal : surélevant la sculpture dans un espace sacré et la rendant visible de loin (verticalité, dimensions, socle, assises, forme, matériaux, couleur) et son décor (piles, chapiteaux et consoles, architrave, niches, tables, cordons, moulures, reliefs, inscriptions).


SCULPTURE (FIGURES ET DÉCOR) 


IDENTIFICATION 

- thème (épisode historique, religieux, mythologique, littéraire, allégorie, portrait, nu, scène de genre, scène animalière, nature morte), scène et moment représentés (vie quotidienne, amour, mort, héroïsme), ambiance (sérénité, bonheur, gravité, drame, violence),
- identification des figures historiques (le plus souvent masculines) ou allégoriques (le plus souvent féminines : Victoire, Renommée, Histoire, Vertu, France, République),
- commanditaire, destination de l'oeuvre,

-vêtements, accessoires et attributs permettant d'identifier les personnages (choses, animaux, objets -armes, bijoux), éléments de décor permettant d'identifier le lieu de la scène, naturel (arbre, rocher, terre, eau, nuage), mobilier (siège, autel) ou architectural (colonne, obélisque, édicule, temple, chapelle, pyramide) et aidant ou non à l'équilibre des statues, respect ou non des proportions des éléments de décor, forme du socle, présence de signature(s) et d'inscriptions.


COMPOSITION D'ENSEMBLE ET DESCRIPTION DES CORPS

- groupe sculpté (nombre des figures humaines et/ou animales) ou figure isolée (en pied, en buste, tête) : composition évoquant par sa géométrie la stabilité (repos, pensée, mort) ou le déséquilibre (mouvement, élan, chute, envol), études des masses principales et de leur équilibre avec les vides, étude des lignes principales,

- figure(s) en repos ou en action (posture couchée, agenouillée, assise, debout, à cheval), corps entier ou partiel, canon étiré ou non, corps idéalisé, naturaliste, simplifié ou déformé, frontalité et symétrie du corps ou non (tête et torse tournés, dissymétrie des bras et des jambes, présence d'accessoires), adoption ou non du contrapposto ou chiasme (rompant la symétrie, avec le poids du corps reposant sur une seule jambe et inversant la ligne des épaules et celle des hanches, une jambe fléchie et décalée, un pied à plat et l'autre reposant sur l'extrémité des orteils), 

- rendu du mouvement, gestes effectués (puissance, élégance, sensualité, théâtralité), torsion des corps, multiplication de postures différentes ou au contraire figures en miroir, contacts des corps (complicité, danse, amour, combat), musculature surdimensionnée ou non, expressivité des gestes (mains), 

nudité (héroïque, idéalisée, provocante ou non), expression des visages (chair, beauté, âge, personnalité, front lisse ou plissé, bouche ouverte et montrant ou non les dents), expression des yeux (intensité, mélancolie, sommeil) et échanges de regards (réflexion, détermination, douceur, douleur),


EFFETS DE MATIÈRE ET DE LUMIÈRE 

- traitement du détail de l'anatomie (musculature, visages), du drapé (lourd, couvrant, mouillé, transparent, variations du plissé -aidant ou non à l'équilibre de la statue) et de leur modelé lisse ou vigoureux (jeux de la lumière sur l'oeuvre, contrastes de matières ou non entre la chair lisse, la chevelure aux mèches individualisées et le drapé aux creux d'ombre, la texture rugueuse d'accessoires ou d'éléments de décor), rendu illusionniste des matières (chair, drapé), textures (aspect brut, mat, poli, satiné, brillant), affirmation du bloc (non finito), traces de la main, de l'outil ou de l'élaboration technique de l'oeuvre, aspect polychrome (matériaux, peintures, patines).


III CONCLUSION/OUVERTURE

      - La Conclusion, comme l'Introduction, est composée de 3 parties :

      - Énoncer les spécificités de l'oeuvre et sa réception (commanditaire, jury, public : succès, scandale, refus),

      - Rapprocher l'oeuvre étudiée d'autres œuvres du même artiste (si cela n'a pas été fait dans la partie Description/Analyse)

Rapprocher l'oeuvre étudiée d’œuvres d'autres artistes (mais consacrer la dernière phrase du devoir à l'artiste étudié).

La conclusion n’est pas un résumé de tout ce qui a été dit dans les deux parties précédentes, même si elle peut revenir et insister sur les spécificités de l’œuvre (thème et traitement), en regard à la démarche de l'artiste et à la période concernée.

La conclusion doit permettre de reprendre les questionnements principaux de l’œuvre (si cette œuvre a été imposée comme sujet de baccalauréat, c’est qu’elle est porteuse de questions fondamentales), en les croisant avec d’autres œuvres du même artiste mais également des œuvres d’autres artistes (antérieurs, contemporains ou postérieurs) tout en ciblant les filiations éventuelles (influences).



POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’ÉTUDE D'UNE SCULPTURE 
VOIR SUR CE BLOG 



- Gif animé d'HATEPLOW (Zach DOUGHERTY), 2011.


VOIR ET TÉLÉCHARGER 
LA FICHE D'ANALYSE D'UNE SCULPTURE FIGURATIVE