4

4

dimanche 1 avril 2018

838-NICE-LE CIMETIÈRE DU CHÂTEAU-ÉTAT DES LIEUX 2018-2




Plan du Cimetière chrétien du Château (Nice), plan simplifié datant des années 2000-2010,
avec indication des tombes de personnages célèbres.
Le sud est à droite de l'image.


VOIR LE DÉBUT DE CET ARTICLE




RELEVÉ DE LA PARTIE NORD-OUEST DU CIMETIÈRE DU CHÂTEAU

Cette deuxième étude concerne la seule partie nord-ouest du cimetière chrétien (Plateau d'Entrée et Carré de l'ONU) et souhaite donner une datation claire des espaces actuels. Dans ce but, les indications se veulent à nouveau synthétiques et simplifiées et ne citent ni les tombes isolées chronologiquement ni les tombes ajoutées après 1940/42. 

Dans un même souci de lisibilité, les dates des concessions antérieures à 1861 sont en blanc (les plaques insérées dans les murs voient leurs dates entre parenthèses), celles de la période 1861-1894 sont en rouge, celles de la période 1895-1919 sont en bleu et celles de la période 1920-1942 sont en vert. L'ordre des dates inversées est fonction de la position géographique des concessions dans l'allée.



- Plan du Cimetière chrétien du Château (Nice), plan simplifié datant des années 2000-2010,
avec indication des tombes de personnages célèbres.
Le sud est à droite de l'image.




LE PLATEAU D’ENTRÉE



 - Le Plateau d'Entrée du Cimetière du Château vu du nord-ouest
avec la Pyramide des victimes de l'incendie de l'Opéra municipal (1881-1882),
photo numérique couleur d'avril 2018.



L'inventaire du Plateau d'Entrée permet de constater la présence :

- de plaques funéraires anciennes des années 1819-1828, accrochées le long des murs d'enceinte (murs ouest et sud),

- de concessions et de tombes des années 1825-1852, sur les deux allées du pourtour du Plateau d'Entrée (côtés nord, est et sud) ; cela pose la question des anciennes limites du premier cimetière protestant et orthodoxe ouvert en 1845 sur le côté nord-ouest du Plateau et l'intégration de ces concessions anciennes à ce cimetière (avant le déplacement de ce dernier sur le versant est de la colline en 1877) ; il semble, selon les plans ci-dessous de 1856 et 1865, que les limites du Plateau d'Entrée actuel coïncident en effet parfaitement avec l'ancien cimetière protestant et orthodoxe. Autrement dit, il est probable que, parmi les concessions (et les tombes) du Plateau d'Entrée datant des années 1845-1877, il y ait des sépultures protestantes et orthodoxes (ce qui pose question avec la grande croix catholique de bénédiction qui est restée en place à l'extrémité est du Plateau d'Entrée jusqu'au tout début du XX° siècle, et ce, malgré les lois des années 1880).



- Plan de la ville de Nice, détail des cimetières au nord de la Colline du Château, 1856,
plan de 1852 révisé en 1856, dressé par Ch. Montalivo, gravé par Ch. Dyonnet, édité à Nice par B.Visconti, Paris, BnF, voir le plan sur Gallica.


- Plan indicateur de la ville de Nice, détails des cimetières au nord de la Colline du Château, 1865,
plan édité par Ch. Jougla, Paris, BnF, cf. le plan sur Gallica



- de quelques tombes de la seconde moitié du XIX° siècle, notamment de 1864 et 1871 (à la limite sud-est ; non indiquées sur le plan) et de 1893 (à la limite nord-ouest),

- de la Pyramide centrale (1882) élevée aux victimes de l'incendie de l'Opéra municipal du 23 mars 1881 (obsèques du 25 mars) mais qui n'a recueilli leurs corps qu'en décembre 1912 (les tombes restant proches de la Pyramide de 1881 à 1912).



- Cimetière du Château, Le Plateau d'Entrée (vue sud-ouest/nord-est) lors des Obsèques de Léon Gambetta à Nice le 13 janvier 1883,
dessin d'Henri Meyer paru dans "Le Journal Illustré" n° 5 du 28 janvier 1883 p 40 (Collection personnelle).
L'image montre qu'à cette époque, face au portail d'entrée, le Plateau est dégagé et que les tombes sont essentiellement positionnées sur sa périphérie, le long des murs. La grande Croix de bénédiction et la Pyramide des victimes de l'Opéra municipal ne sont pas visibles ici, masquées par le catafalque.




Dès le début du XX° siècle, un renouvellement des concessions a été entrepris. De 1904 (mur sud-ouest) à 1934 (zone nord-est), et surtout de 1919 à 1925, de nouvelles concessions ont entouré la Pyramide centrale et ces dernières constituent encore aujourd'hui le groupe majoritaire du cœur de ce Plateau, avec notamment quelques tombes ornées de sculptures en pied. 

De nombreuses concessions et tombes des années 1970 se remarquent pour leur part le long du mur nord (côté ouest ; non indiquées sur le plan).


LE CARRÉ DE L’ONU



- Cimetière du Château, Le Carré de l'ONU vu de l'ouest,
photo numérique couleur d'avril 2018.



Ce long et étroit terrain, qui constitue l'ultime agrandissement du cimetière, a été aménagé au début des années 1930. Il est constitué d'un groupe de concessions quasiment toutes créées entre 1933 et 1942.