4

4

mercredi 20 juillet 2011

10-COLLAGE, PHOTOMONTAGE, TABLEAU-RELIEF




Production d'un élève de Cinquième, "Deux visages en un", photomontage, 29,7x42 cm.


En 1912, dans leur phase du Cubisme synthétique, Pablo Picasso et Georges Braque réinventent la technique du collage. Sur leurs toiles figuratives (natures mortes surtout), ils mêlent des éléments peints, dessinés, écrits (manuscrits, typographiés) et collés. Leurs collages sont essentiellement constitués de morceaux de papier (papiers de couleur, papier journal imprimé avec sa typographie, papier peint ou adhésif imprimé de motifs ou d’effets de matière), d’échantillons de matières et de petits objets plats (cartes, boutons…). Des morceaux de réalité quotidienne sont ainsi mélangés à des éléments représentés et apportent des jeux de textures et de plans superposés. Le collage se répand rapidement chez les autres artistes cubistes français puis touche les artistes figuratifs et abstraits du monde entier (voie abstraite depuis 1910) (futuristes italiens comme Carlo Carra, suprématistes russes comme Kasimir Malevich, dadaistes allemands comme Hans Arp ou américains comme Arthur Dove).

La guerre de 1914, par sa brutalité et son absurdité, provoque chez de nombreux artistes européens des réactions de violente contestation. Les formes classiques d'expression artistique se révèlent pour eux impuissantes à donner une vision du monde, alors bouleversé par la guerre. Tous ces artistes expriment par leurs oeuvres, au sein du mouvement Dada, un même désir de puiser dans la réalité la plus banale, d'utiliser des matériaux ordinaires ou récupérés. Les limites entre les différents genres artistiques, peinture, sculpture, photographie, écriture… volent en éclat. A l'image du chaos qui semble s'être emparé du monde occidental, la fragmentation des images, des matériaux, des mots et des sons devient élément de base de réalisations aux formes multiples : collages, assemblages, photomontages, installations, poèmes phonétiques. Enfin, le hasard et le non-sens interviennent largement dans la création des oeuvres.

Dès les années 1916-1924, deux autres techniques se développent parallèlement, le photomontage (oeuvre constituée essentiellement de collages de photographies et d’images imprimées) utilisé au départ en Russie (le constructiviste Alexandre Rodtchenko) et en Allemagne (les dadaistes Raoul Hausmann, Hannah Höch, John Heartfield, Max Ernst), et le tableau-relief (oeuvre constituée d’éléments plats, peints ou collés, mais également d’objets ou de matières en relief) chez le dadaiste allemand Kurt Schwitters (avec ses déchets récupérés).

Le photomontage a été utilisé en Allemagne par John Heartfield pour dénoncer la politique menée par Hitler et le régime nazi, et en (ex) Union soviétique  comme moyen de propagande pour diffuser la doctrine communiste.

Dans le second quart du XX° siècle, ces techniques seront essentiellement utilisées par les artistes surréalistes (collages et photomontages de Max Ernst, de Jacques Prévert, tableaux-reliefs d’André Breton nommés « poèmes-objets ») mais aussi par Henri Matisse (papiers gouachés découpés (années 40-50).

Dans la seconde moitié du XX° siècle et le début du XXI° siècle, ces techniques perdurent, notamment le photomontage (chez Richard Hamilton, pop’artiste anglais, dès les années 50 ; les nouveaux réalistes affichistes comme Raymond Hains, François Dufrêne, Jacques Villeglé et Mimmo Rotella, dès les années 50 ; David Hockney pop’artiste anglais, années 60-80) mais cette technique devient désormais concurrencée par l’utilisation, dès les années 90, des logiciels de retouche d’images sur ordinateur (Anthony Aziz et Sammy Cucher) et notamment la technique du morphing (transformation d’une image en une autre) (Friederike van Lawick et Hans Müller).

Quant à la technique du tableau-relief, elle perdure dans les oeuvres des matièristes Alberto Burri (années 50-70) ou Antoni Tapiès (années 50-70), dans celles du pop’artiste américain Robert Rauschenberg (années 50-60, ses combines paintings), celles du nouveau réaliste français Martial Raysse (années 60) ou encore celles de l’américain Frank Stella (dès les années 70-80).


LE COLLAGE
PICASSO Pablo 1881-1973, Nature morte à la chaise cannée, printemps 1912,
 toile cirée et huile sur toile entourée de corde,  29x37 cm, Paris, musée national Picasso.


GRIS Juan, 1887-1927, Le Lavabo, 1912,
 huile sur toile, papier et miroir collés, 51x35 cm, Paris, Coll. Vicomtesse de Noailles.


-CARRA Carlo, 1881-1966, Manifestation interventionniste, 1914, collage de 38,5x30 cm.


MALEVICH Kazimir, R. 1878-1935, Réserviste 1ere Division, 1914,
 huile sur toile avec collage de papiers imprimés, timbres et thermometer, 53,7x44,8 cm, New-York, MOMA.


ARP Hans, F, 1886-1966, Untitled  (sans titre), 1916-17, 
collage avec des carrés de papier de couleur, arrangés selon les lois du hasard,  48,5x34,6 cm, New-York, MOMA.


SCHWITTERS Kurt, 1887-1948,  MZ 299, 1921, collage sur papier, 20x16 cm, Scotland, Dean Gallery.


DOVE Arthur, 1880-1946, The critic (Le porte-parole), 1925, 
collage 50,2x34,3x9,2 cm, New-York, Whitney Mus. of Amer. Art.


MATISSE Henri, 1869-1954, La tristesse du roi, 1952,
 papiers gouachés et découpés, marouflés sur toile, 292x396 cm, Paris, MNAM.



LE PHOTOMONTAGE

MAN RAY, 1890-1976, Tristan Tzara, 1921, surimpression.


RODTCHENKO Alexandre, 1891-1956, La Crise, 1923.


HOCH Hannah, 1889-1978, Da Dandy, 1919, photomontage, 30x23 cm, Collection particulière.


HAUSMANN Raoul, 1886-1971, ABCD, 1923-1924, 
encre, reproductions de photos et imprimés collés sur papier, 40,4x28,2 cm, Paris, MNAM.


ERNST Max, 1891-1976, Oedipe 25, de l’ouvrage Une semaine de bonté, 1933,
 collage de gravures sur bois photographié.


HEARTFIELD John, 1891-1968, N'ayez pas peur, il est végétarien, 1934-36, collage, collection privée.


BRETON André (1896-1966), LAMBA Jacqueline (1910-1993), TANGUY Yves (1900-1955), Cadavre exquis, 1938.


PREVERT Jacques, 1900-1977, A Picasso, vers 1955-60, 
photo-collage, 23x29,5 cm, Paris, Musée Picasso.


HAMILTON Richard, né en 1922, Tout ce qui fait que les maisons d’aujourd’hui sont si différentes, si attrayantes, 1956, 26x28,4 cm, Tübingen, Kunsthalle.


REQUICHOT Bernard 1929-1961, Voirie fantôme,1961,
 fragments d'illustrations de revues collées sur toile sous verre, 115x183x15 cm.


ROTELLA Mimmo, 1918-2006, Marylin, Le mythe d'une époque, 1963,
 décollage d'affiches marouflées sur toile, 198x140 cm, Nice, MAMAC.


KOLAR Jiri, 1914-2002, Caroline de Rivière (Ingres) et Barques sur la plage (Van Gogh), 1981.


HOCKNEY David, né en 1937, Mother 1, Yorkshire moors, 1985,
 collage photographique, propriété de l'artiste.


AZIZ Anthony et CUCHER Sammy, Sans titre, 1994,
 série Dystopia, tirage cibachrome 110x140 cm.

LAWICK et MULLER, La Folie à deux, 1992-96, 
morphing en 16 images passant de lui à elle (aux extrémités), seuls vrais autoportraits.


LE TABLEAU-RELIEF


SCHWITTERS Kurt, 1887-1948, Merzbild 25A, 1920, 
montage, collage et huile sur carton, 104,5x79 cm, Dusseldorf ,Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen.


BRETON André, 1896-1966, Poème-objet, 1941,
 mots, collages et montages sur tableau, 45,8x53,2x10,9 cm, New-York, MOMA. 


BURRI Alberto,  1915-1995, Sacco e Rosso, c.1952.


RAYSSE Martial né en 1936 Souviens-toi de Tahiti, 1963,
 assemblage photo noir et blanc peinte, ballon, parasol, Dan Humlebaek LMOMA.


SPOERRI Daniel, né en 1930, La douche, "Détrompe l'oeil", 1962, 70x97x21 cm.


SPOERRI Daniel, né en 1930, Eaten by Marcel Duchamp, "Tableau-piège", 1964, 
 collages sur bois (vaisselle, nourriture, cigare, cigarettes), 54x64x24 cm, Collection particulière.


               
RAUSCHENBERG Robert, 1925-2008, Jackpot Derby, 1978,
 combine-painting, 229x199x30 cm, Nice, MAMAC, photo personnelle.


STELLA Franck, né en 1936, La Vecchia dell' orto (La vieille au jardin), cônes et piliers, 1986,
 peinture acrylique, laque glycérophtalique et peinture fluorescente sur 11 éléments et panneau en aluminium alvéolé, 305x300x106 cm, Paris, MNAM.


 KIEFER Anselm (né en 1945), Alkahest, 2013,
huile, émulsion, acrylique, gomme-laque, charbon, sel et métal sur toile, 190x380 cm,  Paris, Galerie Thaddeus Ropac, 
Exposition à la Fondation Maeght, "Les Aventures de la vérité", 2013, photo personnelle.

 KIEFER Anselm (né en 1945), Alkahest, 2013,
huile, émulsion, acrylique, gomme-laque, charbon, sel et métal sur toile, 190x380 cm,  Paris, Galerie Thaddeus Ropac,
 Exposition à la Fondation Maeght, "Les Aventures de la vérité", 2013, photo personnelle.





Production d'un élève de Sixième, "Visage", ficelle, ciseaux, flacons, bananes.